Venezuela : les pays voisins submergés par la crise migratoire

Pénuries d’eau, d’électricité et de nourritures sont le quotidien des Vénézuéliens, qui affluent au Brésil, en Colombie, en Equateur ou au Pérou. Un million d’entre eux ont quitté le pays en un an. Mais une fois sur place, l’accueil des pays voisins se fait de moins en moins chaleureux.

Depuis samedi, l’Equateur demande aux migrants de se munir d’un passeport, plutôt que d’une carte d’identité pour passer la frontière. Un document souvent introuvable en raison d’un manque de matériel et d’une corruption endémique. Le Pérou a pour sa part décrété l’état d’urgence dans trois de ses provinces, après un nombre d’arrivées qui a atteint près de 4.200 personnes par jour, la semaine dernière.

Source : Venezuela : les pays voisins submergés par la crise migratoire