La guerre contre le Venezuela emploie aussi les réseaux sociaux comme une arme

La fabrication incessante sur les réseaux sociaux de fausses informations concernant le Venezuela répond à une volonté politique bien définie : augmenter -à partir des États-Unis- les justifications nécessaires qui permettront ensuite de réclamer une intervention militaire contre Caracas. L’agressivité verbale de la droite pour diaboliser le Gouvernement légitime du Venezuela va de pair avec l’intensification de la manipulation médiatique. Elles ne peuvent pas exister l’une sans l’autre.

Les informations mensongères comme arme de guerre au niveau planétaire sont actuellement utilisées par Washington pour élaborer un discours qui lui permettra d’appliquer des mesures fortes, que se soient des sanctions financières ou judiciaires, ou encore une ingérence plus poussée dans les affaires internes d’un pays.

Source : La guerre contre le Venezuela emploie aussi les réseaux sociaux comme une arme | Investig’Action