La crise au Venezuela entraîne un bond des demandes d’asile dans l’UE

La crise politique à Caracas a entraîné un bond de 50% des demandes d’asile de Vénézuéliens en Europe en février, cette nationalité dépassant pour la première fois les Afghans dans le trio de tête, a annoncé lundi le bureau européen d’appui pour l’asile (Easo).

Derrière les Syriens, les Vénézuéliens ont été les plus nombreux (près de 4.000) à demander la protection internationale dans les pays européens (UE, Suisse et Norvège), a précisé dans un communiqué l’organisation établie à La Vallette.

Source : La crise au Venezuela entraîne un bond des demandes d’asile dans l’UE

Venezuela : « Maman, hier j’ai rêvé que je mangeais »

La photographe vénézuélienne Fabiola Ferrero est allée à la rencontre des habitants de zones rurales de son pays. Où les villageois tentent de vivre tant bien que mal, malgré la crise économique et l’impasse politique.

Source : Venezuela : « Maman, hier j’ai rêvé que je mangeais »

Le Venezuela dénonce « l’impact criminel » des sanctions américaines

Le gouvernement vénézuélien a dénoncé dimanche « l’impact criminel » sur le peuple vénézuélien des sanctions américaines ciblant sa société pétrolière d’Etat PDVSA.

Les sanctions ont bloqué l’accès du pays aux recettes pétrolières et ont réduit sa capacité à payer les principaux programmes sociaux et sanitaires, a indiqué le gouvernement dans une déclaration.

Les sanctions « empêchent la mise en œuvre de programmes d’aide humanitaire pour des cas de santé particulièrement difficiles », tels que le cancer, la maladie de Parkinson, l’épilepsie et les greffes de foie et de moelle osseuse, selon la déclaration.

De telles sanctions, « promues par des acteurs politiques vénézuéliens et dictées par le gouvernement américain, constituent une violation flagrante des droits de l’Homme des patients touchés », a estimé le gouvernement.

Source : Le Venezuela dénonce « l’impact criminel » des sanctions américaines_French.news.cn

Venezuela: les bâtons du pouvoir dans les roues de Juan Guaido

Arrestation d’un collaborateur, saisie des sonos avec lesquelles il harangue les foules, fermeture d’hôtels où il a logé : le gouvernement vénézuélien ne cesse de mettre des bâtons dans les roues de l’opposant Juan Guaido dans ses efforts pour déloger Nicolas Maduro de la présidence.

Pour le contrecarrer, le pouvoir, qui y voit une tentative de coup d’Etat orchestrée avec le soutien des Etats-Unis, a déployé tout son arsenal juridique. L’immunité parlementaire de l’opposant a été levée, il a été déclaré inéligible pour 15 ans et son bras droit Roberto Marrero a été arrêté, accusé de « terrorisme ».

A cela s’ajoutent les embûches logistiques lors de ses apparitions publiques. L’équipe de Juan Guaido a été forcée de réduire la voilure. « Les tribunes, les grands moyens, c’est terminé », résume auprès de l’AFP un proche de l’opposant qui souhaite conserver l’anonymat.

Source : Venezuela: les bâtons du pouvoir dans les roues de Juan Guaido

Venezuela : Pompeo appelle Maduro à lever le blocus frontalier pour l’entrée de l’aide

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a appelé dimanche le président Nicolas Maduro à lever le blocus frontalier pour laisser entrer l’aide humanitaire au Venezuela, lors d’une brève visite dans la ville de Cucuta, en Colombie.

«M. Maduro, ouvrez ces ponts, ouvrez ces frontières. Vous pouvez mettre fin à tout cela aujourd’hui», a déclaré le chef de la diplomatie américaine lors d’une conférence de presse à Cucuta (Est), en présence du président colombien, Ivan Duque.

«Les États-Unis vont continuer à utiliser tous les moyens politiques et économiques à leur disposition pour aider les Vénézuéliens», a poursuivi Mike Pompeo, en référence aux sanctions économiques et diplomatiques infligées par Washington pour tenter d’asphyxier économiquement le pouvoir chaviste.

Source : Venezuela : Pompeo appelle Maduro à lever le blocus frontalier pour l’entrée de l’aide

Les milices bolivariennes deviennent une partie des Forces armées du Venezuela

Le Président vénézuélien Maduro a annoncé sa décision de modifier la législation pour accorder un statut officiel aux milices créées par Hugo Chavez, lesquelles feront désormais parties des Forces armées du pays.

Les «colectivos», milices bolivariennes du Venezuela, seront intégrées aux Forces armées vénézuéliennes, a annoncé ce dimanche 14 avril le Président Nicolas Maduro dont l’allocution a été diffusée sur Twitter.

«Le commandant Chavez a toujours rêvé de milices grandes et puissantes. À présent, elles auront un statut constitutionnel en tant que partie des Forces armées du pays», a indiqué M.Maduro.

Source : Les milices bolivariennes deviennent une partie des Forces armées du Venezuela – Sputnik France