Au Venezuela : fatigués, affamés, mais mobilisés pour le 1er Mai

Depuis presque deux semaines, le message fait le tour des réseaux sociaux : «Le 1er mai, tout le monde dans la rue !» «Ce sera la plus grande manifestation de l’histoire du Venezuela», a promis l’opposant Juan Guaidó. Une provocation pour les partisans de Nicolás Maduro qui ont pour habitude de se réunir chaque année à l’occasion de la Fête du travail. Eux aussi relaient les appels à manifester, promettant un nouveau bras de fer de mobilisations, en particulier dans la capitale. Un énième bras de fer, devrait-on dire, tant les manifestations se succèdent au Venezuela depuis le début de l’année.

Guaidó veut maintenir la tension au moment où la pression internationale a franchi un nouveau cap, dimanche, avec l’entrée en vigueur des sanctions de Washington contre PDVSA, l’entreprise pétrolière publique du Venezuela. Désormais, aucune entreprise américaine n’a le droit d’acheter du brut vénézuélien et les entités étrangères ne peuvent plus utiliser le système bancaire américain pour le faire. En clair, le Venezuela perd son principal client et ne peut plus vendre son pétrole en dollars.

Source : Au Venezuela : fatigués, affamés, mais mobilisés pour le 1er Mai – Libération