Des sociétés et navires liés au Venezuela sur la liste noire des Etats-Unis

Le Trésor américain a placé vendredi des sociétés et navires liés au Venezuela sur sa liste noire dans le cadre de nouvelles sanctions imposées sur le gouvernement de Maduro.

Deux sociétés opérant dans le secteur pétrolier vénézuélien, ainsi qu’un navire appartenant à l’une d’entre elles, sont dans le collimateur pour avoir expédié du pétrole à Cuba, indique un communiqué du Trésor.

En outre, 34 navires appartenant au géant pétrolier national PDVSA ont également été visés pour s’ajouter à la liste noire annoncée par Washington en janvier dernier.

Conformément à ces sanctions, tous les biens desdites entités installées aux Etats-Unis seront gelés, et les citoyens américains se voient généralement interdire toute transaction avec ces entités.

Source : Des sociétés et navires liés au Venezuela sur la liste noire des Etats-Unis_French.news.cn

Le Venezuela « menace de dégénérer en une situation sanitaire à caractère catastrophique »

Face à l’extrême situation de crise politique, économique, alimentaire et sanitaire que subit le Venezuela, les évêques du pays ont publié mardi un communiqué, signé par la Présidence de la Conférence épiscopale du Venezuela. Leur volonté est de se placer en tant que « bergers » et de porter « les clameurs et les désirs de nos communautés », pour réclamer « justice », « paix », « liberté » et « vérité ».

Source : Le Venezuela « menace de dégénérer en une situation sanitaire à caractère catastrophique »

La Suisse représentera les intérêts des Etats-Unis au Venezuela

La Suisse va assurer la représentation diplomatique des Etats-Unis au Venezuela, a indiqué vendredi le Département des affaires étrangères (DFAE). « Nous contribuons ainsi au maintien de la paix », a souligné le conseiller fédéral Ignazio Cassis.

Source : La Suisse représentera les intérêts des Etats-Unis au Venezuela – rts.ch – Monde

[Audio] Venezuela: la colère des médecins

Au Venezuela, cela fait maintenant plus d’un mois que la frontière avec la Colombie est fermée. Dans l’État de Tachira, certains produits qui s’achetaient dans le pays voisin manquent cruellement. Paradoxalement, dans le pays aux plus grandes réserves de pétrole au monde, les habitants de cet État frontalier manquent aussi d’essence. Faire le plein nécessite des heures, voire des jours d’attente. Et ceux qui vont travailler avec leur voiture, comme les médecins, sont les premiers à en pâtir. Reportage de Marie Normand, de retour de San Cristobal.

Source : Venezuela: la colère des médecins – RFI

Venezuela : opposition et gouvernement ont-ils chacun un ambassadeur en France ?

Caracas est officiellement représenté en France par Michel Mujica Ricardo, confirme à CheckNews le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Le diplomate, dont Libération faisait récemment le portrait, a reçu sa lettre d’accréditation pour être «ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République bolivarienne du Venezuela» en France en février 2014, selon le Journal officiel.

Reste que le président par intérim autoproclamé Juan Guaidó dispose à Paris d’une «envoyée spéciale» – selon les mots d’une source diplomatique– en la personne d’Isadora Suarez de Zubillaga, l’une des fondatrices du parti d’opposition vénézuélien Voluntad Popular, selon le Parisien. Sa nomination par l’Assemblée nationale vénézuélienne (acquise à l’opposition) au poste de représentante de Guaidó est intervenue le 19 février, après une première vague de nominations en janvier.

Quand on demande au Quai d’Orsay s’il n’est pas contradictoire de reconnaître un président par intérim, sans accorder à son envoyée spéciale le statut de diplomate (l’Allemagne en fait de même), la réponse a tout de l’esquive : «La France a reconnu M. Guaidó comme président par intérim afin qu’il organise des élections libres dans son pays. […] Cette reconnaissance s’applique donc dans ce cadre et n’entraîne pas de rupture des liens diplomatiques existants.»

Source : Venezuela : opposition et gouvernement ont-ils chacun un ambassadeur en France ? – Libération

Venezuela: Juan Guaido maintient la pression dans la rue

Le chef de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaido, mobilise à nouveau ses partisans ce samedi pour maintenir la pression sur le président socialiste Nicolas Maduro, au milieu du mécontentement des Vénézuéliens confrontés au manque d’eau et d’électricité.

Comme à chaque fois depuis ces dernières années, le chavisme, le mouvement politique au pouvoir, qui n’entend pas laisser le champ libre à ses adversaires, appelle à une contre-manifestation à la mi-journée également.

Source : Venezuela: Juan Guaido maintient la pression dans la rue