Venezuela. Avec la crise économique, ils sont obligés de faire du troc pour pouvoir manger

Au Venezuela, le bolivar, la monnaie locale, ne fait plus le poids face au dollar que l’on retrouve partout, jusqu’au marché de Petare à Caracas, plus grand bidonville du pays. Le bolivar est si rare, que parmi la myriade de stands, beaucoup ont recours au troc.

Sur le rebord du trottoir, Josmel, 28 ans, a étalé à côté de lui des paquets de pâtes, de riz et de farine de maïs. « Beaucoup de gens troquent de la nourriture avec moi car ils préfèrent utiliser le peu d’argent qu’ils gagnent pour d’autres produits essentiels, comme du savon »​.

Source : Venezuela. Avec la crise économique, ils sont obligés de faire du troc pour pouvoir manger