Combats à la frontière colombienne : le Venezuela annonce demander une « aide immédiate » à l’ONU

Le Venezuela va demander une « aide immédiate » aux Nations unies pour désamorcer des mines antipersonnel posées, selon Caracas, dans le sud-est du pays par des groupes armés colombiens lors des combats qui se déroulent depuis le 21 mars à la frontière avec la Colombie, a annoncé le président Nicolas Maduro.

Le Venezuela prépare une « communication » qui sera adressée au « secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, (…) pour demander une aide immédiate d’urgence des Nations unies (…) pour désamorcer les champs de mines laissés par ces groupes irréguliers d’assassins et de narcotrafiquants venus de Colombie », a affirmé M. Maduro, dimanche 4 avril, à la télévision publique.

Selon le bilan officiel vénézuélien, quinze personnes (six soldats vénézuéliens et neuf membres des groupes armés qualifiés de « terroristes » par les autorités) ont été tuées, alors que l’armée vénézuélienne a diffusé, dimanche, sur Twitter des images de tirs d’artillerie.

Une trentaine de personnes ont également été arrêtées et des armes, des explosifs et de la drogue saisis depuis le début des combats destinés, selon Caracas, à interdire le territoire vénézuélien aux groupes armés colombiens qui s’y étaient installés.

Source : Combats à la frontière colombienne : le Venezuela annonce demander une « aide immédiate » à l’ONU

Record de nouveaux cas au Venezuela en 24 heures

Le Venezuela, aux prises avec une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus depuis début mars, a enregistré un nombre record de 1786 nouveaux cas de COVID-19 en 24 h, a-t-on indiqué de source officielle.

«C’est le point le plus haut de l’histoire de la pandémie au Venezuela», a affirmé le président, Nicolas Maduro, à la télévision publique. Il a précisé que 9468 nouveaux cas ont été enregistrés cette semaine, dans ce pays de 30 millions d’habitants. Le Venezuela compte 1662 décès depuis le début de la pandémie.

Le président a expliqué que l’augmentation du nombre de cas était due au variant brésilien, arrivé au Venezuela en mars et qui est plus virulent. Il a notamment qualifié le variant brésilien de «variant Bolsonaro», renvoyant au président brésilien, qu’il accuse régulièrement d’avoir mal géré la pandémie chez son voisin.

L’opposition et des ONG estiment depuis des semaines que les chiffres officiels sont en dessous de la réalité.

Source : Record de nouveaux cas au Venezuela en 24 heures | JDM