Pétrole: la production du Venezuela et de l’Arabie Saoudite chute en mars

La production de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a spectaculairement chuté en mars, avec une très forte baisse dans un Venezuela en crise et une Arabie saoudite qui a un peu plus fermé les vannes.

La production totale du cartel a plongé de 534.000 barils par jour pour atteindre un peu plus de 30 millions de barils par jour le mois dernier, selon des sources secondaires (indirectes) citées dans le rapport mensuel de l’Opep publié mercredi.

Le Venezuela, en proie à une crise politique et économique et affecté par des pannes d’électricité à répétition, a pompé 289.000 barils par jour (b/j) de brut en moins le mois dernier, selon ces mêmes sources.

Sa production n’a atteint que 732.000 b/j alors qu’elle dépassait le million en début d’année et approchait encore les 2 millions en 2017.

Les chiffres officiels fournis directement par le Venezuela à l’Opep – qui masquent en général l’ampleur des difficultés du pays – évoquent même un plongeon de 472.000 b/j en mars.