Venezuela : opposition et gouvernement ont-ils chacun un ambassadeur en France ?

Caracas est officiellement représenté en France par Michel Mujica Ricardo, confirme à CheckNews le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Le diplomate, dont Libération faisait récemment le portrait, a reçu sa lettre d’accréditation pour être «ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République bolivarienne du Venezuela» en France en février 2014, selon le Journal officiel.

Reste que le président par intérim autoproclamé Juan Guaidó dispose à Paris d’une «envoyée spéciale» – selon les mots d’une source diplomatique– en la personne d’Isadora Suarez de Zubillaga, l’une des fondatrices du parti d’opposition vénézuélien Voluntad Popular, selon le Parisien. Sa nomination par l’Assemblée nationale vénézuélienne (acquise à l’opposition) au poste de représentante de Guaidó est intervenue le 19 février, après une première vague de nominations en janvier.

Quand on demande au Quai d’Orsay s’il n’est pas contradictoire de reconnaître un président par intérim, sans accorder à son envoyée spéciale le statut de diplomate (l’Allemagne en fait de même), la réponse a tout de l’esquive : «La France a reconnu M. Guaidó comme président par intérim afin qu’il organise des élections libres dans son pays. […] Cette reconnaissance s’applique donc dans ce cadre et n’entraîne pas de rupture des liens diplomatiques existants.»

Source : Venezuela : opposition et gouvernement ont-ils chacun un ambassadeur en France ? – Libération