Venezuela. La hallaca, un lingot de maïs dans un écrin de verdure

Ce chausson de pâte de maïs fourré de viande, de légumes, de fruits secs ou de condiments est le plat de Noël par excellence. Ce mets, délicatement enveloppé dans une feuille de plantain puis cuit à l’eau se déguste des Andes jusqu’aux grandes plaines du sud.

Dans une nation divisée, ultrapolarisée sur le plan politique, la hallaca réussit le tour de force de transcender les classes sociales. Elle occupe une place centrale dans les menus de décembre et se dévore aussi bien sur les hauteurs des barrios populaires de Caracas que dans les édifices aseptisés de l’Est riche et huppé.

Dès les premiers jours de décembre, amis et familles se retrouvent pour préparer des cargaisons entières de ce pavé doré et plein de saveurs érigé au rang d’orgueil national. Car, on ne le répétera jamais assez, on ne rigole pas avec la hallaca.

Source : Autour d’une table du monde #6. Venezuela. La hallaca, un lingot de maïs dans un écrin de verdure | L’Humanité