Législatives au Venezuela – Maduro se dit prêt à se retirer si l’opposition remporte le scrutin de dimanche

« Je ne resterai plus ici« , si l’opposition gagne les élections, a laissé entendre Nicolas Maduro, lors d’une rencontre électorale en dehors de Caracas.Le président Maduro a déclaré qu’il quitterait la présidence du pays si l’opposition remportait les élections législatives dimanche. Dans le même temps, il est confiant dans le fait qu’il obtiendra une grande victoire.

« Si nous gagnons, nous irons de l’avant, mais je dois aussi dire aux gens, je leur dit que : je laisse mon destin entre vos mains. Si l’opposition gagne à nouveau, je suis exclu de la présidence. Si l’opposition gagne les élections, je ne resterai plus ici« , a-t-il soulevé.

Source : Législatives au Venezuela – Maduro se dit prêt à se retirer si l’opposition remporte le scrutin de dimanche | Rezo Nòdwès

Législatives au Venezuela: Guaido appelle au boycott et mise sur une consultation parallèle

Juan Guaido renouvelle, dans un entretien à l’AFP, ses appels au boycott des élections législatives dimanche au Venezuela, qu’il juge frauduleuses, et compte sur un soutien populaire lors d’une consultation concurrente organisée dans la foulée. Il parie également sur le maintien des sanctions américaines par la nouvelle administration du président élu Joe Biden, et du soutien de l’Union européenne pour les uniformiser et les amplifier.

Dans son appartement reconverti en bureau depuis la mise sous séquestre de ses locaux à Caracas, celui qui est reconnu par plus de 60 pays comme le président par intérim du Venezuela juge « difficile d’appeler une élection » le scrutin législatif du 6 décembre. Pour lui, cette élection organisée par le pouvoir en place est une « fraude », terme qu’il avait utilisé pour qualifier la présidentielle de 2018 qui avait permis la réélection de Nicolas Maduro.

Source : Législatives au Venezuela: Guaido appelle au boycott et mise sur une consultation parallèle

Même les États se mettent au minage de bitcoins – l’Armée du Venezuela sort l’artillerie lourde

Bitcoin fait son service militaire – Au Venezuela, le régime de Nicolás Maduro tente le tout pour le tout en misant sur les cryptomonnaies. À la vue du faible succès de la cryptomonnaie nationale – le Petro – les autorités vénézuéliennes se mettent maintenant directement au minage du Bitcoin, sans nul doute bien plus prometteur !

Durant l’été dernier, l’armée du Venezuela avait saisi 315 machines de minage ASIC. Difficile de dire s’il s’agit des mêmes machines, mais ce qui est sûr, c’est que la 61e brigade du génie vient d’inaugurer fièrement sa ferme de minage de bitcoins (BTC), vidéo de présentation à l’appui !

On y voit des soldats en uniforme contrôler ces installations de minage stratégique, ainsi que des équipes de techniciens entretenant et réparant des mineurs ASIC.

Source : Même les États se mettent au minage de bitcoins – l’Armée du Venezuela sort l’artillerie lourde – Journal du Coin

Au Venezuela, une partie de l’opposition joue le jeu des élections législatives

Alors que le Venezuela vit les derniers jours de campagne pour les législatives qui se tiendront dimanche 6, dix partis se présentant comme une alternative au camp de Nicolas Maduro ont choisi de jouer le jeu de cette course pour la dernière institution du pays qui échappe au contrôle du parti au pouvoir. Comme le parti Cambiemos. Pourtant, une grande partie de l’opposition alliée au président auto-proclamé Juan Guaido a choisi de boycotter ce scrutin.

Source : Au Venezuela, une partie de l’opposition joue le jeu des élections législatives

Ombre chinoise sur la cybercensure au Venezuela

Les Etats-Unis ont annoncé lundi des sanctions contre China National Electronics Import and Export Corporation (CEIEC), une importante société publique chinoise spécialisée dans l’électronique, civile et militaire, accusée d’aider le gouvernement socialiste du Venezuela à censurer ses détracteurs sur Internet. Le Trésor américain va geler les éventuels avoirs aux Etats-Unis de CEIEC et de toute entreprise dont la compagnie détiendrait au moins 50% du capital. Ces sanctions leur bloquent aussi l’accès au système financier américain.

Selon Washington, CEIEC apporte son expertise à CanTv, l’entreprise publique de télécommunications du Venezuela, qui bloque des médias indépendants ainsi que des retransmissions en streaming du chef de l’opposition, Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays dont les Etats-Unis et la France.

Source : Ombre chinoise sur la cybercensure au Venezuela – Libération

Législatives au Venezuela: le nouvel espoir des populations les plus modestes

À moins d’une semaine de législatives controversées, les sondages prédisent une faible participation. Pourtant, dans certains quartiers populaires de la région de Caracas, les Vénézuéliens entendent bien se rendre aux urnes dans l’espoir d’un changement dans ce pays miné par une crise politique, économique et sociale sans précédent.

Source : Législatives au Venezuela: le nouvel espoir des populations les plus modestes