Venezuela: réouverture partielle des cinémas après 10 mois de fermeture

Scarlett est « heureuse »: les cinémas vénézuéliens, fermés pendant dix mois pour cause de coronavirus, ont rouvert partiellement leurs portes cette semaine. »Ils auraient dû le faire bien avant », a déclaré jeudi à l’AFP Scarlett Rodríguez, 22 ans, « enthousiaste et heureuse ».

Les employés du cinéma, équipé de gants, masques et protections faciales, reçoivent le public en leur prenant la température. Le port du masque est obligatoire tout comme le respect des distances physiques.

« La capacité est réduite de 30% et nous avons donc redessiné le plan de la salle », a expliqué à l’AFP Andreina Madrid, gérante de la chaîne Cines Unidos, l’une des plus importantes du pays, qui a rouvert plusieurs salles dans les principales villes du pays.

Source : Le Nouvelliste – Venezuela: réouverture partielle des cinémas après 10 mois de fermeture

Covid-19 : Venezuela, des répercussions dramatiques sur le système de santé

Dans un pays où le système de santé est au bord du gouffre, la Covid-19 a privé de nombreuses personnes de soins médicaux, que ce soit pour des maladies chroniques ou des soins d’urgence.

Dans la capitale, Caracas, le projet MSF d’aide aux victimes de violences sexuelles a dû réduire ses services car la moitié de son personnel a été redéployé pour faire face à la pandémie de Covid-19. De nombreux patients sont dans l’incapacité de se rendre à l’hôpital en raison des restrictions de déplacement. Cependant, malgré ces difficultés, l’équipe réduite fait tout son possible pour poursuivre ses activités et venir en aide aux patients.

Source : Covid-19 : France, RCA, Venezuela, des répercussions dramatiques sur les systèmes de santé | Médecins sans frontières

Twitter suspend le compte du nouveau Parlement du Venezuela

Le réseau social Twitter a suspendu le compte de la nouvelle Assemblée nationale (AN) du Venezuela pour « non-respect » présumé de ses règles. »Twitter suspend les comptes qui enfreignent les règles », indique le texte qui figure sur le profil du Parlement vénézuélien.

Le compte du Parlement, identifié comme @LaNuevaAsamblea, a été activé depuis l’installation de la nouvelle période législative du Venezuela le 5 janvier 2021, les législateurs ayant été élus lors des élections du 6 décembre 2020, au cours desquelles le Chavisme a remporté la majorité.

Le nouveau Parlement est entré en fonction le 5 janvier, après que les Vénézuéliens aient élu des députés lors des élections législatives du 6 décembre. Le renouvellement de cet organe a mis fin à la validité de l’AN précédente, qui a été élue en 2015 pour un mandat de cinq ans.

Cependant, certains parlementaires de la législature précédente ont fait semblant de rester en fonction, en réponse à un prétendu décret de « continuité administrative », qui a été annulé par la Cour suprême de justice (TSJ). Ce texte illégal a été approuvé par l’ancien député Juan Guaidó, qui s’est proclamé en 2019 « président intérimaire » du Venezuela.

Cependant, alors que Twitter a suspendu le compte du Parlement récemment élu, il maintient le profil vérifié de la précédente Assemblée nationale (@AssambleaVE), que dirigeait le groupe de Guaidó.

Source : Twitter suspend le compte du nouveau Parlement du Venezuela – Les 2 Rives

Le président vénézuélien dénonce une attaque terroriste contre un gazoduc de PDVSA

Le président vénézuélien dénonce une attaque terroriste contre un gazoduc de PDVSALe président du Venezuela, Nicolas Maduro, a dénoncé une attaque terroriste contre un pipeline de la société publique Petroléos de Venezuela SA. (PDVSA).

« Aujourd’hui, nous avons subi une attaque terroriste sur le gazoduc dans l’est du pays, ce qui a provoqué un incendie dans la région (…) l’attaque visait à affecter l’approvisionnement en gaz au Venezuela, bien qu’elle n’ait pas réussi », a déclaré le chef de l’État.Le président vénézuélien a déclaré que les autorités enquêtaient déjà sur le fait et que l’incendie était déjà sous contrôle, « nous avons triomphé sur le chemin de la morale et de la vérité », a-t-il ajouté.

Source : Le président vénézuélien dénonce une attaque terroriste contre un gazoduc de PDVSA – Les 2 Rives

Le Venezuela affirme que les bateaux du Guyana arraisonnés étaient dans ses eaux territoriales

Le Venezuela a affirmé lundi que les deux bateaux sous pavillon du Guyana arraisonnés samedi l’ont été en « flagrant délit » de pêche illégale dans ses « eaux de pleine souveraineté », réfutant « les diffamations » de son voisin dans un nouvel épisode des tensions croissantes sur le différend frontalier séculaire entre ces deux pays.

Les navires pêchaient « illégalement dans les eaux sous la pleine souveraineté et la juridiction du Venezuela, sans aucun document légal », a assuré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Samedi soir, le Guyana a qualifié d' »agression » la capture de ses bateaux de pêche, qui, selon cette ancienne colonie britannique indépendante depuis 1966, a eu lieu dans sa Zone économique exclusive (ZEE). « Le navire vénézuélien manœuvrait illégalement dans la ZEE et la zone contiguë du Guyana lorsqu’il a intercepté, arraisonné et réquisitionné les navires de pêche guyanais », a dit le ministère des Affaires étrangères qui a réclamé la libération immédiate des équipages.

C’est le dernier incident en date dans le conflit frontalier entre les deux pays au sujet des territoires de l’Essequibo, qui constituent plus de la moitié de la superficie du Guyana.

Source : Le Venezuela affirme que les bateaux du Guyana arraisonnés étaient dans ses eaux territoriales | Connaissances des énergies

Venezuela : des murs aux couleurs des droits des femmes

Vannesa Rosales, qui a épaulé une fille de 13 ans victime d’un viol en lui fournissant des médicaments pour mettre fin à sa grossesse non désirée, risque 4 ans de prison. Au Venezuela, où au moins deux femmes meurent chaque semaine des suites d’un avortement non sécurisé, des ONG se mobilisent.

Au Venezuela, une nouvelle campagne de soutien à Vannesa Rosales a été lancée. Un collectif de 165 ONG nationales et internationales, qui dénonce le « harcèlement judiciaire » dont l’enseignante travailleuse sociale et féministe de 31 ans est victime, plaide pour sa libération. Un soutien très visuel, que l’on découvre sur les murs de Caracas.

Source : Venezuela : des murs aux couleurs des droits des femmes