Le Venezuela veut « s’armer » de bitcoins pour contourner la surveillance internationale

La banque centrale vénézuélienne pourrait prochainement posséder des bitcoins et de l’ether. Selon des sources de Bloomberg, il s’agit de l’une des solutions auxquelles pensent les autorités du pays pour venir en aide à la société pétrolière Petroleos, détenue par l’État.

Une manière de contourner les sanctionsCelle-ci subit de plein fouet les sanctions internationales, et surtout américaines, prononcées à l’encontre du Venezuela. La situation ne risque pas de s’arranger, puisque l’administration Trump veut encore les renforcer et exhorte ses alliés, dont l’Union européenne, à faire de même. Petroleos détenant des cryptomonnaies, leur transfert vers la banque centrale pourrait lui permettre de payer des fournisseurs et éviter d’être paralysé par l’isolation monétaire vénézuélienne, ce qui est actuellement le cas en passant par des méthodes traditionnelles.

Reste à savoir si les fournisseurs de Petroleos prendraient le risque d’être payés en cryptomonnaie, un système réputé pour servir au blanchiment d’argent. Sans parler du fait que s’ils sont pris en train de traiter avec une entreprise d’état vénézuélienne par des moyens détournés, ils pourraient subir le courroux des États-Unis.

Source : Le Venezuela veut « s’armer » de bitcoins pour contourner la surveillance internationale