Au Venezuela, le colis alimentaire est vidé de sa substance

Plus de 6 millions de citoyens bénéficient de la distribution mensuelle de produits alimentaires, introduite en 2016 par le régime pour faire face aux pénuries. Mais la qualité des produits est médiocre, leurs quantités baissent et les “reconditionnements” sont fréquents.

Les colis des Clap [Comités locaux d’approvisionnement et de production] se font attendre, et ils sont de plus en plus légers. Ils sont également reconditionnés et inégaux. Selon les bénéficiaires de ce programme alimentaire subventionné controversé et gangrené par la corruption, les quantités de certains produits sont inférieures à ce qu’indique l’emballage. Et tous les foyers d’un même quartier ne reçoivent pas la même chose.

Source : Au Venezuela, le colis alimentaire est vidé de sa substance