Au Venezuela, une armée non conventionnelle pour une guerre non conventionnelle: l’armée productive ouvrière

Depuis 2017, il existe au Venezuela une armée de travailleurs(euses) qui parcourt le pays pour lutter contre les effets de la crise économique et du blocus. Pour ce faire, ils remettent en marche des usines et des installations qui sont restées à l’arrêt pendant de nombreuses années. Il ne s’agit pas d’une initiative gouvernementale ou d’un autre secteur de l’Etat, mais du projet d’un groupe de travailleuses de l’Est du pays né de stratégies politiques de classe.

Après l’abandon de plusieurs entreprises métallurgiques de Guayana par leurs propriétaires, les travailleurs qui se sont proposés de les remettre en route n’ont trouvé que cette solution pour surmonter les grosses difficultés en résultant. Face au lockout, au désinvestissement, au pillage et à l’abandon délibéré des entreprises, Chavez avait lancé dès 2005 la consigne du contrôle ouvrier, mais il revenait aux travailleurs d’inventer les solutions aux problèmes rencontrés lors de leur redémarrage.

Source : Au Venezuela, une armée non conventionnelle pour une guerre non conventionnelle: l’armée productive ouvrière | Investig’Action