Des Vénézuéliens défient virus et confinement pour s’approvisionner en Colombie

La police lance parfois des grenades assourdissantes pour les effrayer. Mais des centaines de Vénézuéliens se risquent quand même à franchir clandestinement la frontière avec la Colombie. Ils craignent plus de mourir de faim que de la COVID-19.

Source : Des Vénézuéliens défient virus et confinement pour s’approvisionner en Colombie | JDM

Le gouvernement de Maduro affirme qu’il a «tout l’arsenal thérapeutique» pour faire face au coronavirus

Jusqu’à ce lundi, le Venezuela a enregistré 77 cas confirmés de coronavirus sans aucun décès, selon ce que Jorge Rodríguez, vice-président des communications du gouvernement interrogé de Nicolás Maduro, a rapporté.

Rodríguez a rappelé que les autorités renforceront la “quarantaine collective”, une mesure en vigueur dans tout le pays depuis mardi dernier. “Si nous n’avions pas mis en quarantaine, à ce jour, nous aurions au moins 72 morts”, a-t-il estimé.

Il a annoncé que “le Venezuela commence à utiliser la chloroquine à titre prophylactique”. Il a déclaré que des doses du médicament seront appliquées aux patients infectés, ainsi qu’aux proches et au personnel médical. “Le Venezuela dispose de tout l’arsenal thérapeutique possible”, a-t-il déclaré.

“Nous avons suffisamment de traitement pour prendre en charge 115 000 patients qui auront cette infection. Nous n’atteindrons jamais ce niveau car la quarantaine au Venezuela fonctionne “, a-t-il déclaré.

Le gouvernement vénézuélien a déclaré qu’il avait 23 763 lits d’hôpitaux pour gérer l’urgence, dont 4 759 lits d’hôpitaux privés et 4 000 lits d’hôtel. Il a indiqué qu’il y avait 1 213 lits disponibles pour les soins intensifs (USI).

Source : Le gouvernement de Maduro affirme qu’il a «tout l’arsenal thérapeutique» pour faire face au coronavirus

Coronavirus – Le Venezuela dénonce le refus des États-Unis d’autoriser un vol « humanitaire » à rapatrier ses citoyens

Le Venezuela a dénoncé ce mardi que les Etats-Unis n’autorisent pas un vol “humanitaire” entre les deux pays pour rapatrier “plus de 800” citoyens vénézuéliens “sous pression” aux Etats-Unis.

“Nous dénonçons que les États-Unis insistent sur leur blocus aérien contre le Venezuela et refusent toujours d’autoriser des vols humanitaires directs depuis Conviasa ou d’autres lignes pour ramener plus de 800 compatriotes bloqués”, a déclaré le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza, sur votre compte de réseau social Twitter.

Source : Coronavirus – Le Venezuela dénonce le refus des États-Unis d’autoriser un vol « humanitaire » à rapatrier ses citoyens