[Vidéo] Venezuela, une femme parmi tant d’autres : Marian Blanco

“Ma satisfaction quotidienne, quand je remonte chez moi, c’est le salut et le sourire des gens. Ça ne s’achète pas. Une chose que m’ont enseignée mes patients, c’est de ne jamais renoncer à l’humilité. “ Ainsi parle la docteure Marian Blanco, médecin intégrale communautaire de la Mission Barrio Adentro, qui travaille dans les secteurs populaires de l’ouest de Caracas.

“Avant, dans les années 90, les politiciens nous considéraient comme des objets de leur charité, nous n’étions que leurs machines à voter. Chavez est venu changer tout cela. Pour lui chacune et chacun de ceux qui s’efforcent de vivre, qui luttent, était important(e). Cela vous rend amoureux. Cette même passion fait que le processus révolutionnaire ne va pas se refroidir, ni au bout de vingt ans, ni de trente ni de cinquante. La Patrie, ce n’est pas un morceau de terre situé géographiquement. La Patrie, c’est se reconnaître et de se respecter en tant qu’Égaux dans les différences. Nous sommes pétris d’adversité. Ce que nous n’avons pas, nous l’inventons. Rien ne nous nous paraît trop grand. Avec humilité, toujours.”

Source : Venezuela, une femme parmi tant d’autres (8): Marian Blanco | Venezuela infos

La Russie et l’opposition au Venezuela ont des contacts « occasionnels »

Moscou a des contacts avec l’opposition vénézuélienne dans un format « compréhensible » pour le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé lundi le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

La Russie ne recule devant aucun contact, car elle considère que l’échange d’informations est « utile pour tout le monde » « , a déclaré Sergey Ryabkov à l’agence de presse officielle RIA Novosti, dans la capitale russe, Moscou. « Ce sont des contacts destinés à échanger des informations et à apporter de première main, les positions et les approches en cours d’élaboration », a-t-il déclaré. « Mais ce n’est pas un canal parallèle, ce n’est pas un dialogue permanent, c’est occasionnel, je dirais une communication épisodique, rien de plus. »

Le haut diplomate russe a signalé qu’aucun contact russo-américain n’est prévu sur la question vénézuélienne, leurs positions étant « trop ​​différentes ».

Source : La Russie et l’opposition au Venezuela ont des contacts « occasionnels » – actualite-news.com

Iran, Venezuela : la nouvelle déclaration polémique d’Ilhan Omar sur le rôle des USA

Les différentes sanctions prononcées par les Etats-Unis contre les régimes iraniens et vénézuéliens ont été vivement critiquées par Ilhan Omar, la représentante du Minnesota au Congrès des États-Unis.  Pour la femme politique, membre du Parti démocrate, toutes ces mesures ne participent aucunement au règlement des crises, elles n’ont selon elle que le mérite d’affaiblir la population. Elle a fait ses observations sur les sanctions prononcées par son pays lors de la récente conférence Netroots à Philadelphie. Elle a saisi cette occasion pour demander aux dirigeants de changer de fusils d’épaules en évitant d’accélérer la souffrance des populations. « Les sanctions n’ont aucun impact sur les dictateurs… »

Si elle reconnait que le régime de Maduro doit être tenu pour responsable du chaos qui règne au Venezuela, elle martèle tout de même que la solution ne réside pas dans les sanctions économiques. « Le régime au Venezuela doit être tenu pour responsable de cette situation, mais l’accélération de ces conditions nous incombe et il en va de même pour l’Iran » a-t-elle déclaré. Pour elle, le mérite de cette politique est de « provoquer une accélération » de la souffrance des populations.

Source : Iran, Venezuela : la nouvelle déclaration polémique d’Ilhan Omar sur le rôle des USA | La Nouvelle Tribune

Maduro : Les dirigeants des FARC sont les bienvenus au Venezuela

Le président vénézuélien a déclaré que deux anciens dirigeants -fugitifs- des FARC, dont on ignore où ils se trouvent, sont « les bienvenus au Venezuela ».

Nicolas Maduro a félicité Ivan Marquez et Jesus Santrich lors de la cérémonie de clôture dimanche du Forum de Sao Paulo à Caracas – une conférence réunissant 48 partis politiques de gauche et d’autres organisations d’Amérique latine et des Caraïbes.

« Ivan Marquez et Jesus Santrich sont les bienvenus au Venezuela et au Forum de Sao Paulo, ils sont tous deux des leaders de la paix », a-t-il ajouté.

Maduro a également ouvert les portes à deux autres dirigeants des FARC, Rodrigo Londono Echeverri, également connu sous le nom de Timochenko, et Pablo Catatumbo.

La Colombie et les FARC ont conclu un accord de paix en novembre 2016, mettant ainsi fin à plus de 50 ans de conflit entre les deux parties. Après la démobilisation du groupe rebelle de gauche, Marquez et Santrich ont rejoint le bras politique des FARC, représentés au Congrès du pays. Marquez a disparu l’année dernière après l’arrestation de son neveu pour trafic de drogue. Santrich est en fuite parce qu’il n’a pas comparu pour être interrogé sur des accusations de trafic de drogue aux États-Unis.

Source : Maduro : Les dirigeants des FARC sont les bienvenus au Venezuela – actualite-news.com

HAÏTI – Va-t-on étouffer les procès PetroCaribe ou les mener à terme ?

Sous l’empire des lois haïtiennes, le scandale PetroCaribe, du nom d’un mécanisme de crédit, offert par le Venezuela à un groupe des pays de la Caraïbe, est, avant tout et par-dessus tout, un « crime d’État ». Il a été commis, entre 2008 et 2018, par des chefs d’État et de gouvernement, des ministres, des chefs d’entreprises et des dirigeants de banque. Encore une fois, les génies du mal, qui bloquent tout développement en Haïti, ne sont pas restés les bras croisés pour assister au désastre, ils se démènent comme des diables dans des bénitiers pour noyer la vérité. Ainsi, l’irréparable outrage à la morale continue-t-il dans la presse des « marchands de micro », avec un désolant spectacle en matière d’éthique, une plongée infernale dans la décadence et un inqualifiable soutien au crime.

Aujourd’hui, le scandale PetroCaribe suscite d’autant plus d’intérêt que la mécanique des malversations a été actionnée par des complices, disséminés dans au moins quatre pays étrangers : la République dominicaine, le Venezuela, le Panama et les États-Unis d’Amérique. Il est curieux de constater que, sur le plan idéologique, l’escroquerie a eu lieu autant sous des régimes de gauche, du centre que de droite.

Source : HAÏTI – Va-t-on étouffer les procès PetroCaribe ou les mener à terme (…) – AlterInfos – DIAL

Le concours de Miss Venezuela ne donnera plus les mensurations des concurrentes

Le concours de Miss Venezuela, qui aura lieu jeudi à Caracas, ne précisera plus pour la première fois de son histoire les mensurations des 24 candidates, une manière de s’éloigner d’un « stéréotype féminin », a annoncé mardi l’organisation.

« La beauté d’une femme n’est pas rattachée aux (mensurations) 90-60-90 (…). Elle se mesure à son talent », a expliqué Gabriela Isler, directrice de la communication du concours qui a déjà donné sept Miss Univers et six Miss Monde.

La directrice a également précisé que faute de ressources suffisantes il n’était pas prévu de solution de secours en cas de panne de courant. Ces « blackout » géants, dont le dernier date du 22 juillet, touchent régulièrement le pays.

Source : Le concours de Miss Venezuela ne donnera plus les mensurations des concurrentes