En demande d’asile à Nîmes, une famille, menacée de mort au Venezuela, témoigne

« Partis pour sauver leur peau », ils sont pris en charge au Centre d’accueil de demandeurs d’asile à Nîmes.

Source : En demande d’asile à Nîmes, une famille, menacée de mort au Venezuela, témoigne – midilibre.fr

Au Venezuela, les « petites combines » pour survivre à la crise

Alors que le dialogue a repris lundi 8 juillet sur l’île de la Barbade entre le gouvernement et l’opposition, les Vénézuéliens, étranglés par les sanctions, utilisent le système « D » pour se procurer ce qu’ils ne trouvent pas sur le marché local.

Source : Au Venezuela, les « petites combines » pour survivre à la crise

Maracaibo, ville symbole de la descente aux enfers du Venezuela 

Maracaibo se voulait la ville la plus moderne du Venezuela. Une cité à l’américaine conçue pour la voiture et l’air conditionné. Aujourd’hui, tout est en ruine. Les Maracuchos vivent un cauchemar qui s’étend petit à petit à l’ensemble du pays.

Source : Maracaibo, ville symbole de la descente aux enfers du Venezuela 

Le président panaméen propose une médiation au Venezuela

Le nouveau président du Panama, Laurentino Cortizo, a proposé une médiation de son pays pour aider le gouvernement et l’opposition du Venezuela à parvenir à une solution «négociée et démocratique» de la crise actuelle.»

Laurentino Cortizo, qui a pris ses fonctions le 1er juillet, a fait cette offre dans une interview diffusée lundi par la chaîne CNN en espagnol, au cours de laquelle il a rejeté l’idée d’une éventuelle intervention militaire étrangère au Venezuela. «Je ne crois pas que la solution au Venezuela soit une solution armée», a déclaré le président panaméen. «C’est à présent le moment approprié pour parvenir à une solution intégrale, négociée et démocratique», a-t-il dit.

En déclarant son hostilité à une intervention militaire, Laurentino Cortizo réagissait à de récentes déclarations du dirigeant de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido, qui s’est proclamé président par intérim et est reconnu comme tel par une cinquantaine de pays. Juan Guaido a annoncé que le parlement vénézuélien, qu’il préside et qui est la seule institution vénézuélienne contrôlée par l’opposition, allait bientôt approuver le retour du Venezuela dans le Traité interaméricain d’assistance réciproque (TIAR). Cet accord régional de défense militaire mutuelle donne un cadre légal à une éventuelle intervention militaire étrangère.

Source : Le président panaméen propose une médiation au Venezuela