Mafias agraires contre peuple paysan: qui gagnera ? 

“Je crois dans les mots d’une paysanne et non dans celle d’un bureaucrate”. C’est en ces termes qu’en avril 2018 le président Maduro s’était prononcé en faveur de la lutte paysanne, dénonçant les expulsions et les arrestations d’agriculteurs qui tentaient de récupérer les terres de La Magdalena, dans l’état de Mérida.

Près d’un an plus tard, le Département de presse du mouvement social paysan Corriente Revolucionaria Bolívar y Zamora (CRBZ) s’est entretenu avec Heber Montilla, dirigeant paysan et coordinateur de ce mouvement dans la région du Sud du Lac de Maracaibo.

Source : Mafias agraires contre peuple paysan: qui gagnera ? | Venezuela infos

Au Venezuela, une crise alimentaire « exponentielle »

Le 5 juillet, jour anniversaire de l’indépendance du Venezuela, des miliciens participent au défilé militaire sur la grande allée Los Proceres de Caracas. Ils portent, au lieu d’une arme, une caisse en carton marquée du sigle « CLAP » (comité local d’approvisionnement et de production). Sur les réseaux sociaux, les commentaires sont amers : « Le gouvernement de Nicolas Maduro a raison. Plus rien à faire de l’indépendance nationale, le pays veut manger », commente un internaute. Vingt ans de révolution bolivarienne ont conduit le Venezuela au désastre : les sanctions décrétées par Washington pourraient le plonger dans la famine.

Les caisses du CLAP contiennent du riz, de la farine de maïs, des lentilles, des haricots rouges, de l’huile, du lait. Ils sont distribuées deux fois par mois aux titulaires du « carnet de la patrie » délivré par les autorités. Officiellement,6 millions de Venezueliens bénéficient de ce programme de distribution à prix régulés. Mis en place en 2016, au plus fort des pénuries alimentaires, il est désormais miné par l’inefficacité et la corruption.

Source : Au Venezuela, une crise alimentaire « exponentielle »

Venezuela : une musicienne emprisonnée pour avoir critiqué le gouvernement

Karen Palacios Pérez, jeune clarinettiste de 25 ans, a été arrêtée par les autorités vénézuéliennes. Son tort : avoir critiqué le gouvernement sur les réseaux sociaux. Elle est retenue depuis plus d’un mois dans un établissement fermé.

Source : Venezuela : une musicienne emprisonnée pour avoir critiqué le gouvernement