Qui combat au Venezuela ?

Dans la troisième partie de son analyse de la crise au Venezuela, le journaliste Romain Migus se penche sur le rôle et l’influence que peuvent avoir au sein du pays les bandes criminelles qui font régner la terreur dans les zones qu’elles contrôlent.

Le storytelling occidental laisse entrevoir la situation au Venezuela comme un conflit interne où s’opposent deux armées, deux légitimités, deux présidents. D’un coté, les «défenseurs de la démocratie» de l’autre, les tenants de la «dictature maduriste», défendue par une armée en lambeaux et une garde prétorienne russo-cubaine. Ce récit médiatique permet de passer sous silence la robustesse des forces armées bolivariennes et le soutien non négligeable dont bénéficie le chavisme au sein de la population. Qui plus est, il élude complètement les enjeux géopolitiques et les ingérences prédatrices des Etats-Unis et de leurs complices internationaux.

Source : Qui combat au Venezuela, par Romain Migus — RT en français