L’aide humanitaire américaine pour le Venezuela sera distribuée en Colombie

L’aide humanitaire américaine à destination du Venezuela, bloquée en Colombie depuis trois mois, sera distribuée sur place à des migrants vénézuéliens, a annoncé jeudi le gouvernement colombien.

Source : L’aide humanitaire américaine pour le Venezuela sera distribuée en Colombie | Amérique latine

Au Venezuela, les gangsters ne peuvent plus s’acheter de balles

Il est d’usage d’imaginer le crime prospérer dans la misère et la crise. Au Venezuela, plongé dans une abyssale crise économique et politique, la pauvreté est telle qu’elle a fait une victime collatérale surprenante: la criminalité, qui y côtoyait autrefois de sombres sommets.

Pour The Associated Press, le journaliste Scott Smith est allé enquêter dans les coins interlopes de Caracas. Il a notamment rencontré «El Negrito», un gangster de 24 ans qui dit ne plus compter les victimes tombées sous les balles qu’il a tirées.

El Negrito raconte que tirer une seule de ces balles est dorénavant un «luxe» qu’il ne peut plus se permettre, dans un pays où le salaire moyen est de 6,5 dollars par mois [5,8 euros].

Source : Au Venezuela, les gangsters ne peuvent plus s’acheter de balles | korii.

Venezuela-Colombie. Le parcours de migrant·e·s qui éclaire un pays en ruine…

J’ai marché 672 kilomètres, escaladant des sommets cumulant à 3500 mètres de haut en huit jours, en route pour Bogota. Ces jeunes Vénézuéliens, dont la plupart n’ont guère plus que des sacs à dos et des couvertures, ne sont que quelques-uns parmi les milliers de personnes qui fuient quotidiennement un pays en ruine. Il s’agit de la plus importante migration de masse de l’histoire de l’Amérique du Sud, avec 3,7 millions de personnes qui ont fui depuis 2015.

Une économie souterraine s’est développée le long de la principale route d’immigration vers Bogota et au-delà, avec un réseau informel d’abris et de cuisines qui semblent approvisionner les milliers de personnes qui entrent chaque jour en Colombie à pied: papiers, vaccins, nourriture, eau, soins médicaux de base et abri sont désormais disponibles.

Source : A l’encontre » Venezuela-Colombie. Le parcours de migrant·e·s qui éclaire un pays en ruine…

Rubén González. Emprisonné pour défendre les droits des travailleurs

Conscient qu’il pourrait finir en prison, le dirigeant syndical Rubén González n’a jamais cessé de dénoncer à vive voix et sans hésitation les abus commis par le gouvernement contre son syndicat. Cet ancien partisan de la « révolution » a déjà connu la prison il y a une décennie avant de voir sa condamnation annulée. Le 30 novembre 2018, un tribunal militaire l’a renvoyé derrière les barreaux.

Source : Rubén González. Emprisonné pour défendre les droits des travailleurs – Barril.info