De la crise au Venezuela au conflit armé en Colombie

Mines anti-personnel, enrôlement forcé par les groupes armés, réseaux de prostitution : fuyant la crise au Venezuela, des migrants se heurtent en Colombie à la violence d’un conflit complexe. Vulnérables, ils sont la cible de tous les trafics.Sur le fleuve Arauca, le va-et-vient incessant des chaloupes donne le vertige : d’un côté la Colombie, en face le Venezuela.

A proximité, il y a un pont, désert : la frontière entre les deux pays frères ennemis reste fermée depuis février. De là, des policiers impuissants regardent au loin des centaines de personnes débarquer chaque jour sur les berges boueuses.

Durant des décennies, les Colombiens ont trouvé refuge au Venezuela. Aujourd’hui, les Vénézuéliens viennent acheter nourriture, médicaments et autres produits qui manquent chez eux. Beaucoup migrent, en quête d’une vie meilleure. Les uns serrent contre eux leurs bébés. D’autres portent un vieillard dans sa chaise roulante.

Source : De la crise au Venezuela au conflit armé en Colombie