Que se passe-t-il au sein du SEBIN, la redoutable police politique vénézuélienne ?

Début décembre 2012, quelques jours avant d’effectuer son dernier voyage à Cuba pour y subir une quatrième opération contre le cancer dont il souffrait, le président vénézuélien Hugo Chávez signa un décret transférant le contrôle du Service bolivarien de renseignement (SEBIN) au vice-président qui était alors Nicolás Maduro. Quelques jours plus tard, celui-ci fut désigné comme son successeur politique.

Sept ans ont passé et le SEBIN est devenu la pièce maîtresse de la plus grande crise de gouvernance que Maduro ait dû affronter depuis qu’il a pris les rênes du pays après la mort de Chávez.

De toutes les structures de sécurité de l’État vénézuélien, le SEBIN est l’organe qui semble jusqu’à présent avoir été le plus impliqué dans la tentative de soulèvement contre Maduro promue le 30 avril dernier par le leader de l’opposition Juan Guaidó.

Source : Que se passe-t-il au sein du SEBIN, la redoutable police politique (…) – Barril.info