Venezuela: Trudeau s’est entretenu avec le président cubain

Le premier ministre Justin Trudeau s’est entretenu vendredi avec le président cubain Miguel Diaz-Canel au sujet du Venezuela, évoquant notamment «la façon dont ils pourraient travailler ensemble pour trouver une solution pacifique à la crise» dans ce pays, ont indiqué les services du dirigeant libéral canadien.

Parlant au nom du groupe de Lima, qui réunit une douzaine de pays d’Amérique latine et le Canada, Justin Trudeau a souligné l’intérêt que portent ces pays «au maintien des élections libres et équitables au Venezuela et au respect de sa constitution», selon un communiqué.

Source : Venezuela: Trudeau s’est entretenu avec le président cubain | TVA Nouvelles

Venezuela : un pays saboté ?

Le Venezuela fait figure de symbole en Amérique latine. La proposition d’un socialisme pour le XXIème siècle constitue, comme chacun peut s’en douter, le cœur de la confrontation avec les Etats-Unis. C’est ainsi qu’en mars 2015, l’administration Obama décrétait que le Venezuela constituait une menace pour la sécurité des Etats-Unis. Dans la foulée, des sanctions étaient adoptées contre Caracas. Les Etats-Unis sanctionnaient, en fait, des hauts fonctionnaires de l’Etat vénézuélien. Il leur était interdit d’entrer sur le territoire américain. De plus, leurs comptes bancaires aux Etats-Unis étaient gelés.

Le soutien des Etats-Unis à l’opposition vénézuélienne n’est plus à démontrer. En 2002, l’administration de Georges Bush Jr. a soutenu, sinon organisé, la tentative de coup d’Etat contre Hugo Chavez qui a échoué suite à la mobilisation des classes populaires contre les putschistes. Différentes sources, parfois même de l’aveu même de l’opposition vénézuélienne[1], démontrent à l’envi que les Etats-Unis, par un truchement de fondations, d’ONG et d’initiatives de coopération au développement, financent l’opposition vénézuélienne.

Source : AgoraVox

Venezuela: Guaido tente à nouveau de faire basculer l’armée dans son camp

Les partisans de l’opposant vénézuélien Juan Guaido s’apprêtaient samedi à marcher « en paix » vers les casernes pour exhorter une nouvelle fois l’armée à lâcher le président Nicolas Maduro, quatre jours après l’échec d’une tentative de soulèvement militaire.

« De façon civique, pacifique (…) nous allons remettre un document simple, un manifeste aux forces armées pour qu’elles écoutent l’appel du Venezuela, pour une transition rapide vers des élections libres », a déclaré Juan Guaido lors d’une conférence de presse vendredi.

Source : Venezuela: Guaido tente à nouveau de faire basculer l’armée dans son camp