« Opération Liberté » : L’échec d’un complot, des fissures au sein du chavisme

L’Opération Liberté devait être la bataille finale contre le régime de Nicolás Maduro. Mais l’acte III de l’offensive que mène partie de l’opposition vénézuélienne depuis le début de l’année a -semble-t-il- fait un flop. Que s’est-il passé le mardi 30 avril au Venezuela ? Quatre journalistes de El País tentent de reconstruire le fil des événements.

Source : « Opération Liberté ». L’échec d’un complot, des fissures au sein du (…) – Barril.info

Venezuela: un 3e député d’opposition se réfugie dans une représentation diplomatique

Un député vénézuélien d’opposition, accusé d’avoir soutenu le soulèvement manqué du 30 avril, a annoncé jeudi sur Twitter s’être réfugié dans la résidence de l’ambassadeur d’Italie, portant à trois le nombre de parlementaires ayant trouvé refuge dans des représentations diplomatiques pour éviter d’être arrêtés.

«Je ne ferai pas le plaisir à la narcodictature de m’exhiber comme un trophée et de lui servir d’otage», a écrit Americo de Grazia, l’un des dix députés d’opposition inculpés pour leur soutien au soulèvement auquel avait appelé Juan Guaido la semaine dernière.

Source : Venezuela: un 3e député d’opposition se réfugie dans une représentation diplomatique

Le Venezuela annonce la réouverture de sa frontière avec le Brésil et l’île d’Aruba

Le Venezuela a rouvert sa frontière terrestre avec le Brésil et sa frontière maritime avec l’île néerlandaise d’Aruba, fermées depuis la tentative de l’opposition vénézuélienne de faire entrer de l’aide humanitaire en février, a annoncé le vice-président chargé de l’Économie vendredi.

« Les frontières avec le Brésil et Aruba sont de nouveau actives », a annoncé Tareck El Aissami lors d’une allocution télévisée, tout en expliquant que les frontières du Venezuela avec la Colombie et les autres îles néerlandaises (Bonaire et Curaçao) restaient fermées.

Source : Le Venezuela annonce la réouverture de sa frontière avec le Brésil et l’île d’Aruba | JDM

[Vidéo] Au Venezuela, l’ex-chef des services secrets lance un appel contre le régime

Le général Christopher Figuera, ancien chef des sinistres services bolivariens de renseignements (Sebin), a fait une réapparition soudaine sur Twitter, jeudi 9 mai, dans une déclaration relayée par de nombreux médias où il appelle les Vénézuéliens à la “reconstruction et à la remise en ordre de l’État”, sous “une autre administration”.

Christopher Figuera avait fait défection le 30 avril, après l’appel au soulèvement de l’armée du “président par intérim” – reconnu par une cinquantaine de pays –, Juan Guaidó. Un soulèvement qui avait fini par échouer. Le régime de Nicolás Maduro accuse Christopher Figuera d’avoir fait activement partie du complot.

Source : Au Venezuela, l’ex-chef des services secrets lance un appel contre le régime

Venezuela : comment Maduro arrive à conserver le soutien de l’armée

 

Juan Guaido n’a pas réussi à soulever l’armée vénézuélienne contre le président Nicolas Maduro. Ce dernier a réussi à garder la main sur ses hommes en les terrorisant, mais aussi en les cajolant.

Source : Venezuela : comment Maduro arrive à conserver le soutien de l’armée

Venezuela : Juan Guaido dénonce un « démantèlement » du Parlement par Maduro

Le chef de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaido, a dénoncé, jeudi 9 mai, un « démantèlement » du Parlement par le camp de Nicolas Maduro, après l’arrestation de son bras droit, l’un des dix députés inculpés pour avoir soutenu le soulèvement militaire manqué du 30 avril. « Si nous pouvons parler de coup d’Etat au Venezuela, il est là : le démantèlement du Parlement », a déclaré M. Guaido lors d’une conférence de presse, accusant le chef de l’Etat d’exercer un « terrorisme d’Etat ».

Source : Venezuela : Juan Guaido dénonce un « démantèlement » du Parlement par Maduro