La société chinoise CCPC joue un rôle central dans le commerce du pétrole en Iran et au Venezuela

Une société de logistique chinoise est devenue un acteur central dans l’approvisionnement en pétrole en provenance d’Iran et du Venezuela, même après avoir été sur la liste noire de Washington il y a deux ans pour avoir manipulé du brut iranien, ont déclaré à Reuters sept sources au fait du dossier.

Le rôle de China Concord Petroleum Co (CCPC) et son expansion dans le commerce avec le Venezuela, n’ont pas été signalés auparavant et soulignent les limites du système de restrictions mis en place par Washington, disent les analystes.

Les détails des transactions ont été décrits à Reuters par plusieurs personnes, dont une source basée en Chine, des responsables iraniens et une source travaillant pour la société pétrolière publique vénézuélienne PDVSA.

CCPC s’est impliquée dans le commerce du pétrole vénézuélien cette année par le biais d’accords avec de petites raffineries chinoises indépendantes connues sous le nom de « teapots », selon plusieurs documents.

Source : La société chinoise CCPC joue un rôle central dans le commerce du pétrole en Iran et au Venezuela