Venezuela : il prétend avoir été kidnappé et s’enfuit avec 1 million de dollars en Bitcoin (BTC)

Une comédie qui rapporte gros. Un conseiller financier de 23 ans aurait dérobé plus d’un million de dollars en Bitcoin (BTC) à ses clients, en prétendant avoir été kidnappé.

Source : Venezuela : il prétend avoir été kidnappé et s’enfuit avec 1 million de dollars en Bitcoin (BTC)

« La charité n’a pas de limites et ne discrimine pas les bénéficiaires » : les Évêques se plaignent des obstacles à l’aide pour les zones inondées

Un appel aux autorités nationales, régionales et militaires à travailler « non pas pour des intérêts particuliers », mais à se rappeler qu' »elles sont au service de tous les Vénézuéliens » a été lancé par les Évêques du Venezuela dans un message daté du 30 août.

Ces derniers ont déploré le comportement de certaines autorités civiles et de la Garde nationale qui ont empêché, dimanche 29 août, le passage d’une partie de l’aide humanitaire envoyée à la population de l’État de Mérida, frappé par de violentes pluies.

Source : AMÉRIQUE/VENEZUELA – « La charité n’a pas de limites et ne discrimine pas les bénéficiaires » : les Évêques se plaignent des obstacles à l’aide pour les zones inondées – Agenzia Fides

Après des intempéries dévastatrices au Venezuela, la solidarité s’organise

Cinq jours après les pluies diluviennes qui ont frappé l’ouest du Venezuela, le pape François a exprimé sa proximité avec la population. Le pontife a prié ce dimanche 29 août pour les victimes tandis que la communauté locale s’organise pour venir en aide aux sinistrés.

«Je suis proche de la population de l’État vénézuélien de Mérida, touchée ces derniers jours par des inondations et des glissements de terrain », a déclaré le pape François en marge de l’Angélus prononcé le 29 août 2021.« Je prie pour les personnes décédées et leurs familles et pour tous ceux qui souffrent de cette catastrophe », a-t-il ajouté.

Sur place, la solidarité s’organise peu à peu. En effet, des intempéries d’une rare intensité ont commencé à s’abattre sur le pays lundi 23 août et ont provoqué des coulées de boue importantes.

Source : Après des intempéries dévastatrices au Venezuela, la solidarité s’organise

Alors que l’Occident sape la souveraineté d’Haïti, le Venezuela maintient sa solidarité

Le 14 août, Haïti a été dévasté par un séisme de magnitude 7,2 provenant du sud de la péninsule de Tiburon, à 150 kilomètres de la capitale, Port-au-Prince. Les dirigeants mondiaux ont publié des déclarations de solidarité, les organisations caritatives internationales ont commencé à encourager les dons et les Nations Unies ont commencé à organiser des fonds d’aide d’urgence pour aider le pays.

Les articles sur cette tragédie en cours mettent souvent l’accent sur deux catastrophes antérieures qui ont aggravé l’impact du séisme sur le peuple haïtien : la pandémie de COVID-19 et l’instabilité politique suite à l’assassinat du président Jovenel Moïse. Dans de telles analyses, il va de soi que les pays du Nord global et les Nations Unies devraient consacrer la réponse internationale à la catastrophe.

Un article de Global News cite de nombreux responsables des Nations Unies et le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan, en tant qu’ »autorités » sur cette situation tandis qu’un article de la BBC cite à la fois l’UNICEF et l’USAID.

Ce qui n’est jamais souligné, c’est le rôle néfaste que les groupes affiliés aux Nations Unies et aux États-Unis ont joué en Haïti dans le passé, et le rôle positif que d’autres pays du Sud, en particulier le Venezuela, ont eu dans le développement d’Haïti.

Source : « Alors que l’Occident sape la souveraineté d’Haïti, le Venezuela maintient sa solidarité , par Owen Schalk (Canadian Files) | «Venezuela Infos

Le Venezuela accuse les USA de crimes contre l’humanité

Le Venezuela veut que la Cour Pénale Internationale (CPI) juge les sanctions américaines qui lui ont été infligées depuis 2015 comme des “crimes contre l’humanité”.

Le gouvernement de ce pays d’Amérique latine a introduit lundi 23 août devant l’instance internationale, un rapport détaillant les impacts négatifs des mesures coercitives unilatérales des Etats-Unis sur son économie.

« Avec ce rapport, nous montrons les dommages causés à la population en raison des crimes qui ont été commis par le gouvernement américain et ceux qui se sont joints à ce blocus criminel contre le Venezuela », a déclaré à ce propos la vice-présidente Delcy Rodríguez, lors d’une conférence de presse le mardi 24 août. «C’est un processus qui a commencé en février 2020, nous avons achevé ce cycle pour démontrer qu’il existe des motifs raisonnables d’affirmer que des crimes contre l’humanité ont été commis contre le peuple vénézuélien», a-t-elle poursuivi.

Source : Le Venezuela accuse les USA de crimes contre l’humanité

Devant la CPI, le Venezuela présente ses preuves des dommages provoqués par les sanctions

Le Venezuela a présenté un nouveau rapport auprès de la Cour pénale internationale afin de dénoncer l’impact des sanctions appliquées par Washington à son encontre. Le but : que la CPI ouvre une enquête pour «crimes contre l’humanité».

La vice-présidente du Venezuela a annoncé le 24 août avoir présenté une série de «preuves», devant la Cour pénale internationale (CPI), dans le cadre d’un second rapport visant à démontrer l’impact des sanctions économiques imposées à son pays par les Etats-Unis.

Un premier rapport avait déjà été déposé en février 2020.

Source : Devant la CPI, le Venezuela présente ses preuves des dommages provoqués par les sanctions — RT en français