Coronavirus  – Le sosie du «médecin des pauvres» au Venezuela

«C’est le saint! C’est le saint!», crie, entre hilarité, excitation et dévotion, une jeune femme voyant déambuler dans le marché de Chacao le «médecin des pauvres», José Gregorio Hernandez, qui doit être béatifié vendredi à Caracas près de 100 ans après sa mort. Il ne s’agit évidemment pas du vrai médecin des pauvres (1864-1919) mais de l’acteur Jesus Garcia, qui comme son illustre prédécesseur sillonne Caracas avec un masque sur la bouche pour lutter contre une pandémie. S’il ne soigne pas, comme à l’époque le défunt médecin, la grippe espagnole, Jesus Garcia participe à un projet de sensibilisation sur les gestes barrières contre le coronavirus.

Au Venezuela, José Gregorio Hernandez parfois surnommé JGH fait l’objet d’une réelle dévotion. Il s’est illustré en portant gratuitement secours aux plus humbles lors de l’épidémie de grippe espagnole qui a tué 1% de la population du pays au début du 20e siècle. Financé par le ministère de la Culture, l’opération «José Gregorio Hernandez met un pied dans Caracas» joue sur deux facettes: l’incroyable popularité du personnage souvent considéré comme un saint (pas encore par l’Eglise), mais aussi le fait qu’il était un médecin luttant contre une pandémie ayant fait des ravages au Venezuela. L’acteur Jesus Garcia a fait des mois de recherche, rencontré des gens qui l’ont connu, lu ses biographies, pour habiter le personnage et ne pas être un simple sosie.

Source : Coronavirus  – Le sosie du «médecin des pauvres» au Venezuela  – Le Matin