L’ex procureure antichaviste du Venezuela mouillée dans un scandale de corruption aux USA

L’ancienne procureure générale Luisa Ortega Diaz est impliquée dans une importante affaire de corruption impliquant un homme d’affaires vénézuélien qui a plaidé coupable cette semaine d’avoir versé un million de dollars de pots-de-vin devant un tribunal américain, ont déclaré jeudi deux personnes connaissant bien le dossier, selon AP.

L’ancienne procureure Luisa Ortega n’est pas nommément citée dans l’affaire fédérale à Miami. Mais en plaidant coupable d’un chef d’accusation de complot visant à frauder les États-Unis, l’homme d’affaires Carlos Urbano Fermín a admis avoir versé environ un million de dollars à un « procureur de haut rang » au Venezuela comme « assurance » contre toute enquête sur ses contrats de construction massifs avec la société d’État Petróleos de Venezuela.

Cette accusation de Fermín confirme la plainte déposée par le président Nicolás Maduro en 2017 où il pointait du doigt l’ancienne procureure de diriger, avec son associé Germán Ferrer, un réseau de pots-de-vin contre des personnes au sujet desquelles il y avait des plaintes de corruption dans le traitement d’affaires liées au secteur pétrolier.

Source : L’ex procureure antichaviste du Venezuela mouillée dans un scandale de corruption aux USA – Les 2 Rives

Venezuela: hausse de 300% du salaire minimum, insuffisant pour 1kg de viande

Une augmentation du salaire minimum entre en vigueur, à 7 millions de bolivars», soit 2,5 dollars, a déclaré le ministre du Travail, Eduardo Piñate, devant des partisans du gouvernement socialiste rassemblés à l’occasion du 1er mai.

Le salaire minimum mensuel augmente ainsi de 288,8%. Il est complété par un coupon alimentaire de «3 millions de bolivars», pour un «revenu minimum de 10 millions de bolivars», selon le ministre.

Mais cette augmentation ne permet pas aux Vénézuéliens de rattraper leur pouvoir d’achat, alors que le pays est en crise, avec une économie en récession depuis huit ans et quatre années consécutives d’hyperinflation, laquelle a atteint près de 3.000% en 2020.

Le nouveau salaire minimum ne permet pas d’acheter un kilo de viande qui coûte 3,75 dollars dans une économie de plus en plus dollarisée. Il n’est pas suffisant non plus pour acheter une boîte de trente oeufs ou un kilo de fromage, qui coûtent 11 millions de bolivars.

Source : Venezuela: hausse de 300% du salaire minimum, insuffisant pour 1kg de viande | JDM