Au Venezuela, symphonies agroécologiques paysannes

Dans les montagnes, à une heure de Barquisimeto, il y a trois villages productifs de paysans où tout aujourd’hui est un bien commun. Monte Carmelo, Bojó et Palo Verde résonnent comme un « orchestre agroécologique » au cœur de la municipalité d’Andrés Eloy Blanco, dans l’état de Lara.

Depuis les années 1970, plus de 120 familles et leurs nouvelles générations ont cultivé avec beaucoup de sens mystique l’organisation et le travail comme une sorte de symphonie. Ces familles rurales font bouger leurs bras, leurs esprits, leurs jambes, leurs regards, avec une telle synchronicité qu’il semble qu’elles dansent sur le même air : elles partagent des sentiments, des idées, des récits, des expériences, des territoires, de la nourriture. Monte Carmelo, Bojó et Palo Verde ont trouvé leur voie dans l’organisation communautaire autour de pratiques et de connaissances agricoles ancestrales, profondément humaines et en harmonie avec la nature. Ces villages sont le berceau de l’agroécologie au Venezuela.

Source : Au Venezuela, symphonies agroécologiques paysannes | Venezuela Infos

La thématique afrodescendante dans l’histoire de la Patrie vénézuélienne

Le Venezuela est un pays multiethnique et pluriculturel dans lequel cohabitent des indigènes, des descendants d’Africains (afrodescendants), des Européens, des Asiatiques et ceux qu’on appelle les métisses. Ce phénomène biologico-culturel tire son origine de la période coloniale et s’est prolongé durant plus de cinq siècles : tout d’abord en lien avec l’Empire Espagnol et par la suite comme pays jouissant de la pleine souveraineté.

En 1999, notre Patrie a approuvé une Nouvelle Constitution Nationale qui indique en son article 100 : « …Les cultures populaires constitutives de la vénézolanité jouissent d’une attention spéciale, établissant et respectant l’interculturalité sous le principe de l’égalité des cultures. La loi établira des incitatifs et des encouragements en faveur des personnes, institutions et des communautés qui font la promotion, soutiennent, développent ou financent des plans, des programmes et des activités culturelles dans le pays, ainsi que la culture vénézuélienne à l’extérieur… ».

Par ailleurs, nous pensons que les enseignants et les étudiants, en s’intégrant au processus d’enseignement de notre histoire et son contexte international, doivent posséder une vision qui soit opposée à tout type d’exclusion des groupes ethniques qui font partie de la nationalité vénézuélienne.

Source : La thématique afrodescendante dans l’histoire de la Patrie vénézuélienne

Un ancien commandant des Farc tué au Venezuela, selon un groupe dissident

Jesus Santrich, l’un des commandants d’un groupe d’anciens membres du groupe rebelle colombien des Farc qui rejettent l’accord de paix de 2016, a été tué au Venezuela lors d’une opération menée par l’armée colombienne, ont déclaré tard mardi d’anciens membres des Farc.

Jesus Santrich se trouvait dans un camion au Venezuela lorsqu’il a été attaqué par des commandos colombiens, a déclaré le groupe dissident dans un communiqué.

Jesus Santrich, qui avait initialement soutenu l’accord de paix de 2016, était recherché par les États-Unis pour trafic de drogue et il était suspecté depuis longtemps de se trouver au Venezuela.

Source : Un ancien commandant des Farc tué au Venezuela, selon un groupe dissident