L’Etat communal, chantier de la nouvelle assemblée nationale élue au Venezuela

Lors de l’installation de l’Assemblée Nationale (AN) élue le 6 décembre dernier, son nouveau président, le député Jorge Rodriguez, a indiqué certaines orientations fondamentales que le nouveau parlement aura, plaçant dans cet ordre de priorités celui de légiférer et d’agir en faveur de la construction du pouvoir communal au Venezuela.

Rodriguez a déclaré que la nouvelle gestion parlementaire « ira vers le Parlement communal, cette gestion ira vers la conformation de lois pour protéger les cités communales, les communes, les conseils communaux », ce qui suppose une relance ou une réforme des lois du pouvoir populaire et la promulgation d’autres, parmi elles, du projet de loi des cités communales, qui est considéré par beaucoup comme une pièce juridique manquante pour l’avancée dans la concrétion des gouvernements autonomes dans le pays.

Source : L’Etat communal, chantier de la nouvelle assemblée nationale élue au Venezuela | Venezuela Infos

«Démocratie fragile» : le Venezuela s’inquiète de la situation à Washington

Dans un communiqué, le Venezuela a également exprimé sa «préoccupation face aux actes de violence qui ont lieu dans la ville de Washington». Le ministère des Affaire étrangères incarné par le ministre Jorge Arreaza a condamné «la polarisation politique et aspire à ce que le peuple américain puisse ouvrir une nouvelle voie vers la stabilité et la justice sociale». «Avec cet épisode malheureux, Les Etats-Unis souffrent de ce qu’ils ont généré dans d’autres pays avec leurs politiques d’agression», ajoute en outre le communiqué vénézuélien.

Source : «Démocratie fragile» : l’Iran et le Venezuela s’inquiètent de la situation à Washington — RT en français

Le frère lassalien Luigi Manganiello assassiné au Venezuela

C’est une nouvelle blessure pour l’Église au Venezuela. Âgé de 49 ans, Luigi Manganiello, un frère lassalien, a été assassiné par des criminels ce 6 janvier. Selon toute vraisemblance, il les a surpris alors qu’ils tentaient de cambrioler l’établissement de Barquisimeto, au sud-ouest de Caracas. Les criminels l’ont frappé à la tête à plusieurs reprises, peut-être avec le couvercle d’un puits, provoquant sa mort.

Source : Le frère lassalien Luigi Manganiello assassiné au Venezuela

Güiria (Venezuela). Acheter à manger, l’autre raison qui pousse les Vénézuéliens vers Trinité-et-Tobago

En tentant la périlleuse traversée vers l’archipel voisin de Trinité-et-Tobago, nombre de Vénézuéliens rêvent de laisser derrière eux un pays en crise. Mais d’autres cherchent d’abord à acheter à manger à meilleur marché, au risque d’y perdre la vie.

Plus d’une centaine de migrants ont péri depuis 2018 en tentant de rejoindre Trinité, une des deux îles de ce pays insulaire de 1,3 million d’habitants situé juste en face des côtes du nord-est du Venezuela.

Parmi la trentaine de personnes ayant péri lors du dernier naufrage survenu en décembre, certains passagers souhaitaient juste faire quelques achats de nourriture en prévision des fêtes de Noël et du Nouvel an.

Source : Güiria (Venezuela) (AFP). Acheter à manger, l’autre raison qui pousse les Vénézuéliens vers Trinité-et-Tobago

Venezuela: une révolution au ralenti

Au Venezuela il se passe beaucoup de choses et en même temps il ne se passe rien. C’est en tout cas le sentiment de ceux qui aspirent à voir un pays qui a perdu son cap démocratique revenir vers une certaine normalité, un certain degré de « fonctionnement », une lueur d’espoir pour ses citoyens en somme. Cette lueur d’espoir brouille les perceptions dans un pays où depuis plusieurs années des événements « au ralenti » se déroulent à une vitesse presque imperceptible pour le citoyen : le passage d’une démocratie (imparfaite) et d’un État moyennement fonctionnel à un système autoritaire dans le contexte d’un État fragile.

Source : Venezuela: une révolution au ralenti – Telos

Covid-19: l’étonnante résilience du Venezuela

Malgré un système de santé fragilisé par des années de crise économique, le Venezuela ne déplore qu’un peu plus de 1000 morts depuis le mois de mars. Un bilan officiel que certaines ONG spécialisées jugent sous-évalué. L’un des hôpitaux publics de Caracas qui accueille les patients Covid19 a accepté d’ouvrir ses portes à RFI.

Source : Covid-19: l’étonnante résilience du Venezuela