[Vidéo] Révolution bolivarienne, révolution latino-américaine : l’interview intégrale de Nicolas Maduro par Ignacio Ramonet

Si effrayante pour tous, l’année 2020 a été relativement clémente pour le Venezuela. Bien sûr, le blocus et les attaques de l’extérieur n’ont pas cessé, et se sont même parfois intensifiés. Mais la révolution bolivarienne, qui vient d’avoir 22 ans, est déjà affermie par ces batailles. Ce qui est remarquable, c’est qu’ici, contrairement à ce qui s’est passé dans presque toute l’Amérique latine et en particulier dans les pays voisins (Colombie, Brésil), la pandémie de Covid-19 a été maîtrisée. Peu d’infections, faible mortalité (voir les chiffres de l’OMS).

Entre-temps, l’économie, dans des circonstances très difficiles, a connu une reprise spectaculaire. Avec une augmentation sans précédent de la production agricole et des activités commerciales. En outre, la nouvelle législation encourage un afflux important d’investissements étrangers. Ces nouveaux airs et ces nouvelles grâces, après plusieurs années de difficultés, se sont traduits politiquement par une victoire éclatante du Chavisme, le 6 décembre dernier, aux élections législatives.

Attaqué férocement depuis des années, le président Nicolas Maduro savoure l’heure où, par ailleurs, deux de ses principaux adversaires mordent successivement la poussière. Sur la scène nationale : l’opposition extrémiste dirigée par Juan Guaidó, battue le 6 décembre et expulsée démocratiquement de l’Assemblée nationale. Sur la scène étrangère : le chef de la conspiration internationale, Donald Trump,a été mis KO aux Etats-Unis le 3 novembre et sera hors-jeu à dater du 20 janvier.

Pour parler de ces questions, dans les magnifiques jardins de La Casona — qui était autrefois la résidence officielle des présidents du Venezuela et qui est aujourd’hui un centre culturel ouvert au public —, nous nous sommes entretenus avec Nicolás Maduro.

Source : Révolution bolivarienne, révolution latino-américaine: l’interview intégrale de Nicolas Maduro par Ignacio Ramonet | Venezuela Infos

Coronavirus : Venezuela: quand la quarantaine radicale entre-t-elle en vigueur

L’année 2021 a commencé par la question de savoir si la quarantaine radicale serait reprise au Venezuela et, enfin, Nicolás Maduro a annoncé il y a quelques heures le retour de la méthode 7+7. Le nombre d’infections a augmenté petit à petit au cours du mois de décembre et pour éviter une éventuelle vague, il a été décidé de mettre en œuvre cette méthode.

Depuis le 4 et jusqu’au 10 janvier, cette quarantaine sera en vigueur dû “au développement épidémiologique de Covid-19 Au cours du mois de décembre, il a été décidé de reprendre le système 7 + 7 “dans le pays vénézuélien, comme l’a expliqué la vice-présidente Delcy Rodríguez dans son compte Twitter personnel.

Il y a juste une semaine, Nicolás Maduro a déclaré que la situation était en cours d’évaluation avec l’intention de mettre en place une quarantaine radicale de deux semaines en janvier, après un mois de décembre d’un certain assouplissement des restrictions. Enfin, la quarantaine sera de 6 jours bien qu’elle puisse être prolongée après analyse de la situation.

Source : Coronavirus : Venezuela: quand la quarantaine radicale entre-t-elle en vigueur | Marseille News .net

Cinéma : Trois films du Vénézuéla au B7L9

En quarante ans, les Journées cinématographiques de Carthage n’ont proposé que deux gros plans sur ce cinéma du Venezuela. Pourtant, les œuvres sont nombreuses et attachantes et méritent amplement le détour.

Afin de pallier cette carence, Carlos Feo, l’ambassadeur du Venezuela en Tunisie, a défriché le terrain en vue de l’organisation d’un cycle de projections de films récents.

C’est avec le concours du Ciné B7L9 que ce cycle se déroulera du 6 au 20 janvier dans la salle d’art et d’essai sise à Bhar Lazreg au sein de la station d’art de la Fondation Kamel Lazaar.

Le cycle proposera trois films qui seront projetés à plusieurs reprises et accompagnés de débats et aussi de communications sur l’actualité du cinéma vénézuélien.

Les Journées cinématographiques du Venezuela seront ouvertes le mercredi 6 janvier à 15h avec le film « Azu » de Luis Alberto Lamata.

Elles se poursuivent jeudi 7 janvier à 15h avec « Dauna, ce que prend le fleuve » de Mario Crespo et continuent le lendemain, vendredi 8 janvier à15h, avec le film « Fils du sel » de Luis et Andres Rodriguez.

Tous les films sont présentés en version originale sous-titrée en français. L’entrée est libre dans la limite des places disponibles et dans le respect des protocoles sanitaires.

Tous les films proposés seront projetés les semaines suivantes en séances de rattrapage. Il s’agit d’œuvres récentes et représentatives des tendances actuelles du cinéma vénézuélien.

Source : Cinéma : Trois films du Vénézuéla au B7L9