Trente ans de prison requis contre un narcotrafiquant français pour un assassinat au Venezuela

Trente années de prison ont été requises contre un narcotrafiquant français d’envergure internationale lors de son procès en appel à Evry pour l’assassinat d’un compatriote au Venezuela, dont le corps décapité et démembré avait été retrouvé sur une plage en 2012.

L’accusé, Ugo Marchic, remis en liberté sous contrôle judiciaire il y a 15 jours, ne s’est pas présenté lundi à l’ouverture de son procès. Devant les assises de l’Essonne, l’avocat général Rémi Crosson du Cormier a motivé ses réquisitions par le caractère «épouvantable» de l’assassinat de Paul Wolnerman, «tué pour être dépouillé financièrement et, comble de l’horreur, physiquement, car affreusement mutilé». Le magistrat a également demandé une période de sûreté des deux-tiers de la peine en raison du «danger social constant (que l’accusé) fait peser sur la communauté sociale où qu’il se trouve dans le monde».

Source : Trente ans de prison requis contre un narcotrafiquant français pour un assassinat au Venezuela