Venezuela : la Cour suprême valide un protégé de Maduro comme chef du Parlement

La Cour suprême du Venezuela, d’obédience chaviste, a approuvé mardi 27 mai en tant que président du Parlement l’élu d’opposition Luis Parra, qui s’était proclamé en janvier chef de cette l’Assemblée nationale monocamérale à la place de Juan Guaido. La décision coïncide avec des négociations pour élire un Conseil électoral suprême (CNE) pour les élections parlementaires prévues cette année, autour desquelles aucun progrès n’a été signalé.

Source : Venezuela : la Cour suprême valide un protégé de Maduro comme chef du Parlement

Au Venezuela, un tirage au sort pour pouvoir faire le plein

Le gouverneur de l’État de Portuguesa, à l’ouest du Venezuela, a annoncé un tirage au sort des plaques d’immatriculation pour départager les automobilistes qui veulent faire le plein, alors que l’essence fait cruellement défaut.

Le gouverneur, Rafael Calles, a annoncé le 27 mai un “tirage au sort façon ‘bingo’écrit El Pitazo, qui s’effectuera via les comptes de ce gouverneur sur les réseaux sociaux et sur certaines radios, le lundi, mercredi et vendredi. Le tirage au sort départagera les véhicules par leurs plaques d’immatriculation pour désigner ceux qui pourront faire le plein.

“Nous voulons éviter les regroupements de personnes et le bachaqueo [la revente par des tiers] de carburant”, a expliqué Rafael Calles cité par El Pitazo“Donc ceux qui font la queue commettent une grave erreur car personne ne sait à quelle station-service son numéro de plaque d’immatriculation sera affecté.”

Ces dernières semaines, a précisé le gouverneur, 10 % seulement des quantités de carburant nécessaires à sa région ont été livrées.

Source : Au Venezuela, un tirage au sort pour pouvoir faire le plein

De l’or pour des médicaments: le Venezuela annonce un accord avec l’Onu

Le Venezuela a conclu un accord avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) pour utiliser une partie de l’or dont le pays d’Amérique latine dispose auprès de la Banque d’Angleterre (BoE) afin d’acheter des denrées alimentaires et des médicaments durant l’épidémie de coronavirus.L’annonce a été faite mercredi à Reuters par le gouverneur de la banque centrale vénézuélienne, Calixto Ortega, qui a indiqué que l’accord prévoyait que le PNUD reçoive les fonds directement – une procédure destinée à apaiser les craintes sur une éventuelle corruption.

Source : De l’or pour des médicaments: le Venezuela annonce un accord avec l’Onu – Challenges

Venezuela: vers une hausse du prix de l’essence… quasi gratuite

Le gouvernement vénézuélien envisage d’augmenter le prix de l’essence, qui est pratiquement gratuite dans le pays, où sont arrivés des navires iraniens chargés de carburant dans un contexte de grave pénurie, a déclaré mercredi le président Nicolas Maduro.

“L’essence que nous avons apportée de l’étranger, d’Iran et d’autres pays, nous l’avons réglée en dollars, et beaucoup de gens me disent que l’essence, il faut la payer, et je suis d’accord”, a déclaré M. Maduro lors d’une réunion avec des ministres diffusée à la télévision d’Etat.

Cinq navires transportant de l’essence et du pétrole ont été envoyés au Venezuela par l’Iran dans un contexte de tensions avec les Etats-Unis, qui ont exprimé leur “préoccupation” quant aux relations de plus en plus étroites de Caracas avec Téhéran.Trois des navires sont déjà arrivés. Dans un pays qui connaît une inflation galopante — la plus élevée au monde, projetée par le FMI à 15.000% en 2020 — et une monnaie qui se déprécie constamment, le prix de l’essence est quasi gelé depuis deux décennies.

Le Super 91 vaut 0,00001 bolivar le litre et le Super 96 coûte 0,00006 bolivar. Un dollar, selon les taux officiels, équivaut mercredi à 196.049 bolivars.

Les pénuries de carburant au Venezuela ont créé un marché noir où, en revanche, l’essence coûte jusqu’à 3 dollars le litre.

Source : Venezuela: vers une hausse du prix de l’essence… quasi gratuite