Comment une plate-forme en ligne a-t-elle aidé à combattre le Covid-19 au Venezuela ? 

On ne déplore que 10 décès au Venezuela depuis le début de la pandémie (chiffres confirmés par l’OMS dont les experts travaillent sur place) : l’ONU a demandé l’autorisation au Venezuela d’étudier son modèle pour le répliquer dans d’autres nations. Bien que les médias internationaux persistent à occulter ce succès et  ses facteurs – confinement précoce, masques généralisés, centaines de milliers de tests, etc… il en est un particulièrement peu connu et pourtant décisif : le « Sistema Patria« .

Si un(e) citoyen(ne) présente des symptômes de Covid-19, il peut accéder en ligne au « Sistema Patria« , plate-forme bien connue, pour le signaler grâce à une enquête de dépistage composée de huit questions qui aident à déterminer si la personne a une fièvre supérieure à 37,5 degrés, des difficultés à respirer, une toux sèche, une congestion nasale, un mal de gorge, entre autres.

Cette enquête, à laquelle chacun(e) peut répondre en permanence, et modifier les réponses au besoin toutes les 24 heures, a été réalisée par les autorités sanitaires du Venezuela en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la santé (OMS). Elle est obligatoire lorsque vous entrez dans le système, c’est-à-dire que vous ne pouvez faire aucun autre mouvement sans y répondre au préalable.

Lorsqu’une personne signale des symptômes positifs, les médecins et spécialistes vénézuéliens et cubains, selon le protocole sanitaire standard, se rendent immédiatement à son domicile pour vérifier à l’aide de tests rapides ou de PCR, si la contagion existe ou non, ce qui permet d’éviter le transfert du patient vers un centre de santé et réduit fortement les risques de propagation du virus.

Si un cas est confirmé, les autorités hospitalisent la personne concernée et établissent la chaîne de contacts correspondante pour poursuivre les enquêtes

Source : Comment une plate-forme en ligne a-t-elle aidé à combattre le Covid-19 au Venezuela ? par Jessica Dos Santos (RT) | Venezuela Infos

«Invasion déjouée» au Venezuela: 2 Américains inculpés, Silvercorp au coeur de l’affaire

Au Venezuela, l’opposition dirigée par Juan Guaidó est plus que jamais embarrassée. Une enquête du Washington Post révèle que plusieurs proches de Guaidó ont bien signé un contrat de 213 millions de dollars avec l’entreprise américaine SilverCorp. C’est cette entreprise qui a commandité la tentative d’intrusion maritime échouée le 3 mai dernier, qui a conduit à la mort de huit personnes et à l’arrestation de 31 autres, dont deux Nord-Américains.

Les révélations du Washington Post précipitent l’opposition au cœur d’une affaire dont elle se serait bien passé. En début de semaine, l’équipe de Juan Guaidó assurait n’avoir jamais eu de contact avec Jordan Goudreau, patron de Silvercorp USA. Sauf que l’enquête du journal américain prouve non seulement que des membres de l’opposition ont bel et bien signé un contrat mirobolant en octobre 2019 avec l’entreprise américaine de sécurité, mais en plus que Juan Guaidó était au courant.

Source : «Invasion déjouée» au Venezuela: 2 Américains inculpés, Silvercorp au coeur de l’affaire

Venezuela : Une dizaine de personnes arrêtées pour avoir évoqué le Covid-19

Une dizaine de personnes, dont la plupart sont des personnels de santé, ont été interpellées au Venezuela ces dernières semaines pour avoir évoqué publiquement la pandémie de nouveau coronavirus, a affirmé une ONG de défense des droits de l’Homme jeudi.

Au total, une centaine de personnes ont été arrêtées « pour des raisons politiques » depuis le mois de mars, dont dix « ont parlé publiquement de la pandémie », a déclaré Alfredo Romero, directeur de Foro Penal lors d’une vidéoconférence. Selon cette ONG vénézuélienne très critique du gouvernement de Nicolas Maduro, il y a actuellement 362 « prisonniers politiques » au Venezuela, un terme que récusent les autorités vénézuéliennes.

Source : Une dizaine de personnes arrêtées pour avoir évoqué le Covid-19 – L’Orient-Le Jour

Venezuela : deux Américains inculpés pour « terrorisme » après une « tentative d’invasion » et de « coup d’Etat »

Ils sont accusés de « tentative d’invasion » du Venezuela. Quatre jours après leur arrestation dans le pays, deux ex-soldats des forces spéciales américaines ont été inculpés pour « terrorisme » et « conspiration », a annoncé le procureur général du Venezuela, vendredi 8 mai.

Luke Denman, 34 ans, et Airan Berry, 41 ans, ont été interpellés lundi après que les autorités ont bloqué un débarquement de « mercenaires venant de Colombie » sur une plage à une heure de route de la capitale Caracas. Pour l’heure, 31 « mercenaires » ont été arrêtés, selon le parquet.Le président Nicolas Maduro accuse son rival américain Donald Trump d’avoir « dirigé directement » cette « invasion par la mer ». Il y voit « un remake » vénézuélien de la « Baie des Cochons », l’opération ratée montée par des exilés cubains et la CIA en 1961 pour renverser Fidel Castro. Donald Trump a pourtant assuré, vendredi, que les Etats-Unis n’étaient pas derrière l’opération avortée.

Source : Venezuela : deux Américains inculpés pour « terrorisme » après une « tentative d’invasion » et de « coup d’Etat »