Espagne: critiqué pour ne pas recevoir Guaido, Pedro Sanchez se justifie

Attaqué par son opposition pour ne pas recevoir ce samedi l’opposant vénézuélien Juan Guaido, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez s’est défendu en mettant en avant le « dialogue » nécessaire en vue de mettre fin à la crise au Venezuela.

« C’est une crise complexe, qui exige le dialogue (…) La position du gouvernement espagnol a toujours été d’incarner, à travers les institutions européennes, une réponse passant par le dialogue » entre l’opposition et le régime de Nicolas Maduro, a déclaré Pedro Sanchez au cours d’une visite dans des zones touchées par la tempête Gloria qui a fait douze morts.

« Nous sommes un gouvernement qui a toujours soutenu l’opposition vénézuélienne et ce que nous voulons, c’est que des élections soient rapidement organisées au Venezuela », a ajouté le socialiste, rappelant que l’opposant Leopoldo Lopez était réfugié au sein de la résidence de l’ambassadeur d’Espagne à Caracas.

Alors qu’il avait été l’un des premiers dirigeants européens à reconnaître Juan Guaido en février 2019 comme président par intérim du Venezuela, Pedro Sanchez a déclenché une vive controverse en décidant de ne pas le rencontrer à Madrid ce samedi 25 janvier.

Source : Espagne: critiqué pour ne pas recevoir Guaido, Pedro Sanchez se justifie