Pour les médias occidentaux les seuls coups d’Etat sont contre… Guaido

Les médias internationaux sont entrés en crise à la suite du remplacement du leader de l’opposition vénézuélienne Juan Guaidó à la tête de l’Assemblée Nationale du Venezuela.

”De manchette en manchette, c’est le président vénézuélien Nicolás Maduro qui “prend le contrôle” (NBC, 1/6/20), “revendique le contrôle” (New York Times, 1/5/20 ; CNBC, 1/6/20) ou “se saisit” du parlement (Reuters, 1/5/20 ; NPR, 1/6/20), quand il ne “s’empare” pas de Guaidó (Wall Street Journal, 1/5/20)…

Le Washington Post (1/5/20) porte l’hystérie à un niveau supérieur, proclamant de façon hyperbolique que “la dernière institution démocratique du Venezuela tombe car Maduro tente de prendre de facto le contrôle de l’Assemblée nationale”.

Source : Pour les médias occidentaux les seuls coups d’Etat sont contre… Guaido (FAIR) | Venezuela infos

Au Venezuela, pêcheurs en eaux noires

La chaleur. La moiteur. Et surtout l’odeur. “Vous ne pouvez pas vous imaginer. On se sent comme dans un four, c’est véritablement l’enfer”, se souvient Rodrigo Abd à propos de son premier séjour sur les rives du lac de Maracaibo, une immense lagune de 13 000 km2 dans le nord-ouest du Venezuela. C’était en mai 2019. Le photographe couvrait alors la crise politique à Caracas. Profitant d’une “légère accalmie”, il s’était rendu dans la ville de Maracaibo (la deuxième agglomération la plus peuplée du pays, avec plus de 2 millions d’habitants) et sa voisine de Cabimas. “Cela faisait longtemps que je voulais venir voir la première région pétrolière du Venezuela. C’est là qu’il y a environ 90 ans, on a découvert certains des plus importants gisements du pays”, explique le photojournaliste.

Mais de bénédiction, l’or noir s’est transformé en fléau. À Cabimas, là où se trouve le gros des infrastructures pétrolières appartenant au groupe public PDVSA, “le lac est noir, complètement noir”. Faute d’entretien, les installations laissent s’échapper des litres de pétrole qui forment une marée noire permanente. “On dirait un Tchernobyl de l’industrie pétrolière.”

Source : Au Venezuela, pêcheurs en eaux noires

[Reportage] Venezuela: Guaido peine à mobiliser lors des assemblées de rue

Au Venezuela, Juan Guaido est en mauvaise posture. Depuis une semaine, il lutte pour le perchoir de l’Assemblée nationale, désormais revendiqué par un autre député d’opposition, Luis Parra, soutenu par Nicolas Maduro. Il avait appelé les Vénézuéliens à trois jours de mobilisation pour le soutenir, sans succès. Samedi, seules quelques centaines de personnes sont venues l’écouter lors d’un rassemblement à Caracas.

Source : [Reportage] Venezuela: Guaido peine à mobiliser lors des assemblées de rue – Amériques – RFI

Gilets jaunes : le Venezuela condamne la «répression excessive» des manifestations en France

Caracas a dénoncé, ce 11 janvier, la «répression excessive» dont fait preuve, selon lui, le gouvernement français lors des manifestations qui se succèdent ces derniers mois en France. «Après 15 mois de manifestations, le gouvernement français n’est pas en mesure de répondre aux demandes de son peuple. Sa réponse est une répression excessive et sévère», a ainsi lancé le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza, sur Twitter. Le commentaire du ministre socialiste était accompagné d’une vidéo montrant une charge policière lors d’une manifestation dans l’Hexagone.

«Le Venezuela est solidaire des luttes justes des travailleurs de France et appelle au dialogue social», a poursuivi Jorge Arreaza.

Source : Gilets jaunes : le Venezuela condamne la «répression excessive» des manifestations en France — RT en français