Radiographie des groupes Chavez: quels gangs armés contrôlent chaque région du Venezuela et qui sont leurs dirigeants

 

Parler de «Collectif» au Venezuela est de se référer à le sentiment de danger que tout citoyen perçoit s’il expose des différences avec le gouvernement sur les voies publiques. On parle de groupes armés De des armes entraînées pour tirer et terroriser la population. D’où viennent les groupes?, La première référence vient de Cuba – comme de nombreuses initiatives bolivariennes – ils représentent une version pro des Brigades de réponse rapide que les Castro ont mises en place pour défendre la «révolution» dans les années 60 du siècle dernier. À l’ère naissante de Hugo Chávez, ils ont été appelés Cercles bolivariens, à partir de ce moment, se sont démarqués des noms comme Lina Ron, qui est entré dans l’histoire comme l’un des premiers partisans de Chavismo qui a promis une balle à ceux qui s’opposaient au gouvernement.

Source : Radiographie des groupes Chavez: quels gangs armés contrôlent chaque région du Venezuela et qui sont leurs dirigeants |

Venezuela: les évêques dénoncent un «régime totalitaire et inhumain»

Le 10 janvier dernier, la Conférence épiscopale du Venezuela a rendu public un message à l’issue de sa 113e assemblée plénière ordinaire. S’exprimant sur la crise que traverse leur pays, les évêques vénézuélien s’inquiètent de l’aggravation de la situation et demandent l’appui de la communauté internationale.

Le peuple vénézuélien est «l’authentique sujet et protagoniste du changement requis au Venezuela», rappelle d’abord la Conférence épiscopale du pays, et l’Église veut continuer à «apporter le soutien nécessaire à tous», en particulier aux personnes les plus vulnérables. Les prélats réitèrent également ce qu’ils ont demandé dans leur exhortation pastorale du 12 juillet dernier: «face à la réalité d’un gouvernement illégitime, le Venezuela appelle à un changement de cap, à un retour à la Constitution. Ce changement exige la révocation de ceux qui exercent le pouvoir de manière illégitime et l’élection d’un nouveau président de la République dans les meilleurs délais».

Source : Venezuela: les évêques dénoncent un «régime totalitaire et inhumain» – Vatican News

Venezuela : les colectivos, les yeux, les oreilles et les armes de Nicolas Maduro

Au Venezuela, les colectivos, des civils armés à moto, sont dans les quartiers populaires le bras armé de Nicolas Maduro. Les jours de manifestation, vêtus de rouge, les colectivos n’arborent pas d’armes ou elles sont cachées. Ils soutiennent le régime en place de Nicolas Maduro. Ils encadrent tous les rassemblements du successeur d’Hugo Chavez. A la frontière avec la Colombie, ils empêchaient en février 2019 l’entrée de l’aide humanitaire. A Caracas, ils pourchassent les manifestants de l’opposition. La population les craint, ils sont les yeux et les oreilles du régime.

Source : Venezuela : les colectivos, les yeux, les oreilles et les armes de Nicolas Maduro