Venezuela : Juan Guaido et un rival revendiquent la présidence du Parlement

Un fauteuil pour deux : empêché d’accéder à l’hémicycle par la police, Juan Guaido a été réélu, dimanche 5 janvier, président du Parlement vénézuélien par les députés d’opposition lors d’un vote organisé dans un journal, après qu’un élu rival a revendiqué le poste avec le soutien du pouvoir chaviste. « Je jure devant Dieu et le peuple du Venezuela de faire respecter » la Constitution en tant que « président du Parlement et président par intérim », a déclaré après le scrutin Juan Guaido, qu’une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis, reconnaissent comme président par intérim depuis près d’un an. Washington l’a félicité pour son élection.

Avec cette double casquette, il entend continuer son « combat », jusque-là infructueux, pour chasser du pouvoir le chef de l’Etat, Nicolas Maduro, qu’il qualifie d’« usurpateur » depuis la présidentielle « frauduleuse » de 2018. Cent des 167 députés que compte l’Assemblée nationale lui ont apporté leur suffrage, dont certains sont poursuivis par la justice dans le cadre de ce que l’opposition qualifie de « persécution politique » de la part du pouvoir.Le vote a été organisé au siège du journal El Nacional, dans le centre de Caracas, et non dans l’hémicycle. Car les forces de l’ordre ont empêché toute la journée Juan Guaido, des députés d’opposition et des journalistes d’accéder au Parlement.

A la mi-journée, en l’absence de Juan Guaido à l’Assemblée, Luis Parra, un député rival mais se disant toujours dans l’opposition, a empoigné un mégaphone depuis le perchoir et s’est déclaré nouveau chef de l’hémicycle dans une cohue indescriptible.

Source : Venezuela : Juan Guaido et un rival revendiquent la présidence du Parlement