Venezuela: les élections universitaires, nouveau terrain de confrontation

La confrontation entre le régime de Caracas et l’opposition s’est trouvé un nouveau champ de bataille : les universités publiques. Ce mardi 27 août, une décision du Tribunal suprême de Justice sur les nouvelles règles des élections universitaires a provoqué un tollé parmi les étudiants et les professeurs.

Selon la décision du Tribunal suprême de justice, les universités publiques vénézuéliennes doivent organiser des élections pour renouveler leurs administrations. Pour ce faire, les juges ont fixé de nouvelles règles.Désormais, les électeurs seront divisés en cinq groupes : les enseignants, l’ensemble des étudiants et diplômés, mais aussi le personnel administratif et les travailleurs. Chaque vote a le même poids. Pour être élu, un candidat doit obtenir la majorité absolue dans au moins trois des cinq catégories.

Cette sentence du Tribunal suprême a suscité une levée de boucliers dans le milieu universitaire vénézuélien. Car dans ce pays, l’autonomie des universités publiques est garantie par la Constitution. Bon nombre d’entre elles pourraient donc être tentées de s’opposer à la tenue d’élections suivant des règles imposées par les juges.

Mais le Tribunal prévient : si dans les six mois, les universités n’ont pas organisé les scrutins, le gouvernement de Nicolas Maduro nommera lui-même des recteurs intérimaires.

Source : Venezuela: les élections universitaires, nouveau terrain de confrontation – Amériques – RFI