Confusion autour de «contacts» entre Washington et le camp Maduro

Mardi, lors d’un de ses longs échanges à bâtons rompus qu’il affectionne avec les médias, le président des États-Unis est interrogé, parmi plusieurs sujets, sur des contacts entre la Maison-Blanche et le «numéro deux du régime Maduro», le président de l’Assemblée constituante Diosdado Cabello.

«On est en contact. Nous parlons à plusieurs représentants du Venezuela», «à différents niveaux», répond Donald Trump. «Je ne veux pas dire qui, mais nous parlons à un très haut niveau», ajoute-t-il.

Dans la foulée, Nicolas Maduro «confirme», à la radio et à la télévision de son pays, «qu’il existe depuis des mois des contacts entre des hauts fonctionnaires du gouvernement des États-Unis, de Donald Trump, et du gouvernement bolivarien» qu’il préside. Comme pour couper court à l’idée que ces contacts ont lieu dans son dos avec des membres de son entourage en rupture de ban, il insiste sur le fait qu’ils ont reçu son «autorisation expresse».

Source : Confusion autour de «contacts» entre Washington et le camp Maduro