Venezuela : avec des prix en hausse de 365% par jour, le pays s’enlise dans la détresse

La situation humanitaire précaire du Venezuela s’aggrave, selon les chiffres officiels. À ce stade de dégradation, le vocabulaire économique et social n’a plus de correspondance. On a déjà tout dit de l’absence de médicaments, de lait infantile, nourriture de base et même de papier toilette.

Mais on a désormais l’assurance officielle que même au marché noir, le minimum vital est inaccessible pour la majorité de la population : les prix se sont envolés selon la Banque Centrale du Venezuela (BCV), proche du pouvoir en place, de 130.000% en 2018 c’est-à-dire de 365% par jour en moyenne. À Caracas, un œuf coûte le prix d’un plein d’essence. Lorsqu’il y en a. Car la pénurie de carburant est fréquente, et celle des œufs encore plus.

Source : Venezuela : avec des prix en hausse de 365% par jour, le pays s’enlise dans la détresse