Plombé par l’inflation, le Venezuela va créer des billets de 100 000 bolivars, soit 0,18 euro

Le pays a commandé 71 tonnes de papier à l’imprimeur italien Fedrigoni, détenu majoritairement par la firme américaine Bain Capital. Le papier, produit au Brésil, vaut ainsi plus cher que la valeur pécuniaire indiquée dessus.

Le Venezuela connaît régulièrement une pénurie de monnaie. En février déjà, la Banque centrale a commandé auprès d’une entreprise russe pour 300 millions de bolivar, soit 121 millions d’euros. En 2016 déjà, un Boeing 747 rempli de billets de 50 et 100 bolivars avait été affrété. Des coupures qui ne valent presque rien aujourd’hui.

La perte de confiance dans la monnaie locale, que Nicolás Maduro refuse d’abandonner, pousse les Vénézuéliens et Vénézuéliennes à payer en billets verts américains. 70 % des transactions réalisées sur le territoire le sont en dollars, selon les estimations d’Ecoanalitica citées par Capital . Les cryptomonnaies sont également plébiscitées.

Source : Plombé par l’inflation, le Venezuela va créer des billets de 100 000 bolivars, soit 0,18 euro