Deux cadres de Citgo détenus au Venezuela ont été assignés à résidence, selon un diplomate américain

Deux des six anciens dirigeants de Citgo Petroleum Corp détenus au Venezuela ont été assignés à résidence, a déclaré jeudi soir le diplomate américain vétéran Bill Richardson, des semaines après sa visite dans le pays pour demander leur libération.

L’ancien gouverneur du Nouveau-Mexique et ambassadeur américain aux Nations Unies s’est rendu à Caracas et a rencontré le président socialiste Nicolas Maduro au début du mois dans le cadre d’une mission humanitaire privée au nom des familles de prisonniers américains au Venezuela.

Les deux prisonniers placés en résidence surveillée, Gustavo Cardenas et Jorge Toledo, figuraient parmi les six arrêtés en 2017 pour détournement de fonds que le gouvernement américain et leurs avocats jugent sans fondement. Cinq des dirigeants de Citgo, l’unité de raffinage américaine de la compagnie pétrolière nationale du Venezuela, ont la citoyenneté américaine.

« C’est une première étape positive et importante », a écrit Richardson sur Twitter. « Nous remercions le président Nicolas Maduro et le vice-président Jorge Rodriguez pour ce geste et pour continuer à engager un dialogue productif sur les détenus américains … »

Source : Deux cadres de Citgo détenus au Venezuela ont été assignés à résidence, selon un diplomate américain – News 24

Venezuela : 10 millions de dollars contre le coronavirus après un accord pouvoir-opposition

Selon les chiffres officiels que des experts indépendants mettent en doute, le Venezuela s’approche des 18 000 contaminations et recense 158 décès. Pour aider à lutter contre le Covid-19, les autorités pourront compter sur l’aide de l’Organisation panaméricaine de santé, la branche régionale de l’OMS. Dix millions de dollars seront débloqués suite à un accord entre le gouvernement et l’opposition.

En juin dernier, le président Nicolas Maduro et l’opposition menée par le président par intérim autoproclamé Juan Guaido avaient négocié un accord humanitaire. La Norvège a joué les intermédiaires entre les deux parties qui pour l’instant n’ont pas trouvé de terrain d’entente sur le plan politique.

Selon la vice-présidente Delcy Rodriguez, le gouvernement chaviste présentera une liste de besoins humanitaires à l’Organisation panaméricaine de santé. La députée d’opposition Manuela Bolivar a précisé que ces fonds seraient notamment dirigés vers les Etats où se trouvent des foyers d’infection au Covid-19. Des Etats comme ceux de Zulia, d’Apure, de Bolivar, de Tachira et la capitale Caracas.

Le déblocage des fonds de l’Organisation panaméricaine de santé a pu se faire aussi parce que le département du Trésor du gouvernement américain a donné son aval.

Source : Venezuela: 10 millions de dollars contre le coronavirus après un accord pouvoir-opposition

La Rupture entre Bitcoin (BTC) et le Venezuela est consommée

Face à la crise sociale, économique et politique qui mine le Venezuela depuis plusieurs années, diverses solutions ont été déployées. En guise d’exemple, on pourra citer le recours à Bitcoin et aux cryptomonnaies. À cause de l’incertitude financière qui prévaut actuellement dans ce pays, les populations se sont massivement tournées vers l’achat ou le minage de Bitcoins.

Malheureusement, depuis le 15 juillet, le minage de Bitcoin est devenu illégal au Venezuela. Les raisons évoquées par le gouvernement pour justifier une telle interdiction font référence à l’excessive consommation d’énergie électrique en lien avec cette opération.

Source : La Rupture entre Bitcoin (BTC) et le Venezuela est consommée – TheCoinTribune