Venezuela : 200 personnes interpellés pour violation du confinement

Au cours de « plusieurs opérations », la police nationale bolivarienne (PNB) a arrêté 193 personnes et mis fin à « 17 fêtes clandestines » qui « violaient » le confinement en vigueur depuis la mi-mars au Venezuela, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Les agents ont saisi de l’alcool, du matériel audio et des véhicules, a précisé le ministère, sans toutefois révéler où les opérations ont eu lieu.Nicolas Maduro a récemment épinglé les « rumbas », des fêtes réunissant des dizaines de personnes autour de musique et d’alcool, estimant qu’elles agissaient comme autant de foyers de contamination au nouveau coronavirus.

Un confinement strict une semaine sur deuxDepuis aujourd’hui, le Venezuela est de nouveau soumis pendant une semaine à un « confinement strict » pour tenter d’enrayer la progression du virus, dont 20.206 cas ont été officiellement recensés pour 176 décès liés à la maladie. Des chiffres que des ONG comme Human Rights Watch et l’opposition vénézuélienne jugent en deçà de la réalité.

Source : Venezuela : 200 personnes interpellés pour violation du confinement – Guyan

Crise au Venezuela: près de trente partis d’opposition annoncent leur refus de participer aux élections

Au moins 27 partis politiques qui s’opposent au régime du président Nicolás Maduro l’ont annoncé dimanche dans une déclaration commune publiée entre autres sur le site Noticiero Digital.

Parmi les signataires qui se revendiquent démocratiques figurent Acción Democrática, Un Nuevo Tiempo et Voluntad Popular, le parti du président par intérim auto-déclaré Juan Guaidó.

Ils accusent le président Maduro de concentrer tout le pouvoir dans ses mains, rendant l’organisation d’élections libres impossible. Les signataires refusent donc de participer au scrutin n’y voyant aucun sens.

Les élections législatives du 6 décembre visent à renouveler le Parlement, seul pouvoir contrôlé par l’opposition, et que les grands partis anti-Maduro ont donc décidé de boycotter. Ils avaient déjà précédemment dénoncé une « farce » électorale.

L’Assemblée nationale est actuellement présidée par Juan Guaido, qui considère comme illégitime la présence au pouvoir de Nicolas Maduro et s’est proclamé en janvier 2019 président par intérim du Venezuela.

Source : Crise au Venezuela: près de trente partis d’opposition annoncent leur refus de participer aux élections – La Libre