Le Venezuela en tête de la paupérisation en Amérique du Sud

Le Venezuela compte 65% de ménages vivant dans la pauvreté, son profil nutritionnel et de revenus est comparable à celui des pays africains, et il est de loin le pire d’Amérique du Sud, selon la version 2020 d’une étude sur sa population menée par des universités depuis 2014.

Dans ce pays producteur de pétrole, «il n’y a jamais eu de niveaux de pauvreté comme ceux que nous connaissons actuellement et dans plusieurs de ses indicateurs, il se compare aux plus pauvres et aux plus inégaux d’Afrique, d’Amérique centrale ou des Caraïbes. Nous ne ressemblons plus aux Sud-Américains», a déclaré le sociologue Luis Pedro España lors de la présentation des principaux résultats de l’étude, mardi 7 juillet.

L’«Enquête nationale sur les conditions de vie 2019-2020» (Encuesta Nacional de Condiciones de Vida 2019-2019-Encovi) a été menée par l’Université catholique Andrés Bello de Santiago au Chili, sur un échantillon de 16’000 ménages dans 21 des 23 États du pays et le district fédéral, bien que la quarantaine imposée par le Covid-19 ait interrompu le travail de terrain en mars et que seuls 9900 questionnaires aient été remplis.L’étude relève que la «pauvreté multidimensionnelle», qui combine revenu, accès aux services publics, emploi, logement et qualité de vie, a atteint 64,8% des 6,5 millions de ménages en 2019, soit un bond de plus de 24 points par rapport aux 39,3% de ménages en situation de pauvreté constatés en 2014.

Source : Le Venezuela en tête de la paupérisation en Amérique du Sud | A l’encontre