Au Venezuela, la pénurie d’essence perdure malgré l’aide de l’Iran et la dollarisation

Longues files d’attente, nuits blanches et l’angoisse d’être à sec: la pénurie d’essence perdure au Venezuela, malgré les navires pétroliers envoyés par l’Iran et les nouveaux prix en dollars dans ce pays où le carburant était quasi gratuit.

«L’essence iranienne, c’est une illusion qui a duré un mois», confie à l’AFP Néstor Hernandez à Maracaibo, deuxième ville du pays (ouest), qui regrette de devoir faire des heures de queue dans les stations-service de cette région qui fut longtemps la capitale pétrolière du Venezuela, pays doté d’immenses réserves d’or noir. La situation se répète dans tout le pays, particulièrement dans les zones frontalières, qui font face depuis des années à une pénurie chronique, attribuée à la corruption et à des erreurs de gestion par des experts et aux sanctions américaines par le gouvernement.

Source : Au Venezuela, la pénurie d’essence perdure malgré l’aide de l’Iran et la dollarisation