Selon l’historien Olivier Compagnon, le Venezuela, en pénurie d’essence par manque d’investissements, devrait être aidé dans la pandémie actuelle par une levée des sanctions.

Professeur d’histoire contemporaine à l’Institut des hautes études de l’Amérique latine (université Sorbonne-Nouvelle), Olivier Compagnon participe au blog «Covidam : la Covid-19 dans les Amériques».

Source : Pénurie d’essence au Venezuela : «Le problème est bien plus ancien que la pandémie» – Libération