20 cas de coronavirus dans une école de baseball au Venezuela

Vingt personnes parmi lesquelles de jeunes sportifs ont été contaminées au coronavirus dans une école de baseball après avoir enfreint la quarantaine imposée par le Venezuela il y a un mois, a annoncé vendredi le gouvernement.

« Il y a 20 personnes infectées dans cette école », a déclaré le ministre de l’Information, Jorge Rodriguez.

Situé sur l’île touristique de Margarita (État de Nueva Esparta, nord-est), cet établissement accueille 63 personnes parmi lesquelles 35 sportifs âgés de 12 à 19 ans, le reste étant des professeurs et du personnel de maintenance et de cuisine.

Deux personnes de cette école ont contracté le coronavirus lors d’un voyage en République dominicaine, a assuré le ministre.

Cinq personnes ont été interpellées pour non respect du décret présidentiel sur la quarantaine, dont deux directeurs de l’établissement et un entraîneur, a précisé vendredi sur Twitter le procureur général, Tarek William Saab.

Source : Actualités | Coronavirus : 20 cas de coronavirus dans une école de baseball au Venezuela | La Provence

Venezuela: Le Brésil ferme sa mission diplomatique à Caracas

Le Brésil, qui fait partie de la soixantaine de pays souhaitant le départ du pouvoir du président vénézuelien Nicolas Maduro, a fermé vendredi sa mission diplomatique au Venezuela, dernière étape de l’escalade diplomatique entre les deux pays.

Un total de 38 personnes, fonctionnaires de l’ambassade, du consulat et leurs familles ont été rapatriés par avion, selon un communiqué de la diplomatie brésilienne. Douze autres civils brésiliens ont été admis à bord du même avion.Le gouvernement brésilien avait rappelé début mars «tout» son personnel diplomatique du Venezuela et demandé à Caracas de retirer ses représentants au Brésil.

Les deux pays entretiennent des relations tendues depuis l’arrivée au pouvoir du président brésilien d’extrême-droite, Jair Bolsonaro début 2019.

Source : Venezuela: Le Brésil ferme sa mission diplomatique à Caracas – Monde – 24heures.ch

Au Venezuela, Bitcoin s’échange sans Internet

Sanctionnez son pays et il réformera le système financier pour résoudre ce problème. Après tout, l’innovation naît des contraintes, notamment pour les esprits les plus motivés. Le Venezuela sera-t-il le pays qui aura réussi le pari de la démocratisation effective du Bitcoin (BTC) ? La doyenne des cryptos profite aujourd’hui des efforts nationaux pour pousser le Petro (PTR). Des transactions Petro ou Bitcoin sans connexion internet : c’est aujourd’hui une réalité !

Source : Au Venezuela, Bitcoin s’échange sans Internet – TheCoinTribune

Le Venezuela rejette le transfert vers la Fed de 342 millions de dollars déposés aux Etats-Unis

Le gouvernement vénézuélien a rejeté ce vendredi le transfert vers la Réserve fédérale (Fed) de New York de 342 millions de dollars que la Banque centrale vénézuélienne gardait jusqu’ici en dépôt dans un établissement privé aux Etats-Unis.

Il s’agit d’une «vulgaire spoliation» du département du Trésor américain «avec la complicité» de l’Assemblée nationale vénézuélienne, seule institution de ce pays contrôlée par l’opposition au président Nicolas Maduro, a dénoncé le chef de la diplomatie vénézuélienne, Jorge Arreaza sur Twitter, se faisant l’écho d’un communiqué de la Banque centrale vénézuélienne (BCV).

Source : Le Venezuela rejette le transfert vers la Fed de 342 millions de dollars déposés aux Etats-Unis

« On meurt de faim » : Maracaibo, ville symbole de la descente aux enfers du Venezuela

Maracaibo était jusqu’à peu la capitale pétrolière du Venezuela. Minée par l’inflation, la corruption, la faillite des services publics, l’insécurité rampante ou encore les pénuries en tous genres, la ville incarne aujourd’hui la descente aux enfers du pays. Se nourrir y est un défi. Enfants, personnes âgées et malades chroniques s’éteignent à petit feu, faute de soins médicaux. Dans ce document inédit, notre reporter Roméo Langlois est allé au cœur de la détresse humaine pour en rapporter des témoignages glaçants.

Source : « On meurt de faim » : Maracaibo, ville symbole de la descente aux enfers du Venezuela – Reporters