Venezuela : Poutine oblige les USA à lâcher Guaidó

De quoi s’agit-il et, surtout, pourquoi ce soudain revirement à la fois d’attitude et de stratégie ?

Nous l’avons écrit ici, la solution de recours Juan Guaidó a montré ses limites et, après plusieurs atermoiements, Donald Trump vient d’en acter la fin. Mais cela étant dit, cette nouvelle stratégie américaine est surtout la conséquence d’un bras de fer en plusieurs séquences entre Russes et Américains.

Source : Venezuela : Poutine oblige les USA à lâcher Guaidó – Boulevard Voltaire

Le Venezuela annonce un « plan spécial » pour faire face à la pénurie de carburants

Le gouvernement vénézuélien a annoncé vendredi la mise en place d’un « plan spécial » pour affronter la pénurie de carburants apparue en même temps que le confinement décrété mi-mars pour freiner la propagation du coronavirus.

Ce « plan spécial » est destiné à « garantir la mobilité des secteurs prioritaires » que sont l’approvisionnement en denrées alimentaires, les services sanitaires, de secours et de sécurité, a déclaré Tareck El Aissami, vice-président chargé de l’Economie, lors d’une intervention télévisée.

M. Aissami, qui préside une commission chargée de relever un secteur pétrolier à genoux, n’a pas donné plus de détails, ni clairement évoqué une mesure de rationnement. Le Venezuela, qui a officiellement recensé 146 cas de coronavirus et cinq décès liés à la maladie, est en confinement quasi-total depuis le 17 mars. Seules les sorties pour aller acheter à manger et chez le médecin sont autorisées.

Source : Le Venezuela annonce un « plan spécial » pour faire face à la pénurie de carburants

Guaidó accuse Maduro d’utiliser le coronavirus comme «excuse» pour des «enlèvements politiques»

Le “président en charge” autoproclamé du Venezuela, Juan Guaidó, a dénoncé “l’enlèvement” de deux de ses collaborateurs par la Direction générale du contre-espionnage militaire (DGCIM), accusant le gouvernement de Nicolás Maduro d’utiliser la crise des coronavirus comme “excuse” “pour” enlèvements politiques “.

“L’utilisation par le régime du coronavirus est une excuse pour exécuter des enlèvements politiques”, a déclaré jeudi le chef de l’Assemblée nationale lors d’une conférence de presse.

Ainsi, il a dénoncé jeudi des membres de la Direction générale du contre-espionnage militaire (DGCIM) qui ont arrêté Demosthène Quijada et Maury Carrero, deux membres de son équipe de travail.

Il a également rappelé le cas du journaliste Darvison Rojas, arrêté le 21 mars à son domicile après avoir rendu compte sur les réseaux sociaux du nombre de cas de coronavirus dans l’État de Miranda.

Des membres des Forces d’action spéciale (FAES) de la Police nationale bolivarienne (PNB) l’ont emmené, faisant valoir qu’ils devraient le tester pour le coronavirus parce qu’ils avaient reçu un appel anonyme alertant qu’il y avait un cas de Covid-19 à son domicile.

Rojas, qui a depuis été détenu, a été libéré jeudi après une audience au cours de laquelle le juge a demandé jusqu’à quatre mentions pour le libérer.

Source : Coronavirus – Guaidó accuse Maduro d’utiliser le coronavirus comme «excuse» pour des «enlèvements politiques»

Les États-Unis déploient des militaires au large des côtes vénézuéliennes

En mer, des destroyers lance-missiles de la classe Arleigh Burke, l’épine dorsale de la marine américaine, seront déployés, opérant à la fois au large des côtes du Venezuela et également dans le Pacifique. On ne sait pas cependant combien de ces navires seront employés.

Le vice-président de l’économie du Venezuela, Tareck el Aissami, a dénoncé ce vendredi les mesures coercitives appliquées par les États-Unis contre ce pays qui entravent l’approvisionnement normal en carburant. »Avec ce plan de blocus naval pervers et l’intimidation récurrente qu’il mène contre des fournisseurs potentiels dans le pays, (les États-Unis) empêchent l’approvisionnement en additifs chimiques, en fournitures et en pièces détachées nécessaires au processus de production du carburant qui est distribué dans sur tout le territoire national », a assuré El Aissami.

Source : Les États-Unis déploient des militaires au large des côtes vénézuéliennes

En pleine pandémie, l’UE soutient le plan d’ingérence de Washington au Venezuela

Alors que l’ONU a appelé à alléger les sanctions économiques dans le contexte de la pandémie, l’Union européenne a annoncé soutenir un plan de Washington qui conditionne cet allègement… à une transition politique au Venezuela, sans Nicolas Maduro.

Les tentatives d’ingérence occidentales se poursuivent au Venezuela malgré la crise du coronavirus, qui n’épargne aucun pays. L’Union européenne a jugé le 3 avril le plan américain pour un «gouvernement de transition» au Venezuela sans le président Nicolas Maduro et l’opposant Juan Guaido «conforme» au principe de règlement pacifique prôné par ses Etats membres. Ce plan américain serait la condition sine qua non pour que Washington accepte d’alléger les sanctions économiques internationales qui pèsent lourdement sur l’économie vénézuélienne.

Source : En pleine pandémie, l’UE soutient le plan d’ingérence de Washington au Venezuela — RT en français